DEFENSE EUROPEENNE ARLESIENNE OU VRAI PROJET ?

HERVE PEREZ 05/10/2016 7:55 France Inter

Monsieur DENAES, bonjour. Je souhaitais réagir suite à l’écoute du TELEPHONE SONNE EUROPE de ce mardi 04 octobre, ayant pour sujet la Défense européenne, arlésienne ou vrai projet ? Cette question primordiale concernant l’indépendance géostratégique de l’UE est fondamentale. Or, et encore une fois de plus, on explique de façon allusive et très rapide ce que le traité de l'U.E. dit. L’article 42 du traité est pourtant clair, il subordonne bien les états membres de l’union aux décisions de l’OTAN à contrario de ce que l'intervenante a pu expliquer lors de l'émission. Je convie d’ailleurs les personnes à lire le contenu de cet article et de façon plus générale à lire l’intégralité du traité ou TUE accompagné de son traité de fonctionnement dit TFUE.
Un point historique a été aussi mal présenté, au début de l'émission, effectivement l’embryon d’une défense européenne, en 1952 dite CED fut refusée par la France en 1954, mais parce qu’elle était sous «obédience» américaine. Il aurait fallu parlé à ce moment du plan Fouchet proposé par le Général De Gaulle, bien plus tard en 1962, qui était la mise en place d’une véritable armée franco-allemande, autonome et indépendante de toute « ingérence » extra-européenne. Ce plan fut refusé par les allemands, sous la contraintes des Etats-Unis (cf. "Comprendre le malheur français" de Marcel Gauchet, les essais stock, p 173). Le TUE, comme dis précédemment par l’article 42 est belle et bien une subordination des nations européennes aux décisions géostratégiques et militaires des USA via l'OTAN qui ne sont pas forcement ceux de l'U.E. La seule et vraie solution pour regagner liberté et indépendance en terme de choix militaire, politique et économique est de sortir de l’OTAN. Or, comme le TUE lie les états européens, il faut donc aussi sortir de l’U.E. Je vous remercie. Hervé