Déformation des propos de Jacques SAPIR

Chantal Colombier 02/09/2015 7:58 France Culture

Le lundi 31 août, à 7h15, dans le cadre des Infos des Matins de France Culture, j'ai entendu le journaliste Stéphane ROBERT, dire que Jacques SAPIR préconisait " un Front de Libération Nationale qui intègrerait le FN" . Or, quand on se réfère aux textes de Jacques SAPIR on ne trouve pas cette affirmation ; il y a donc déformation de ses propos . La veille, samedi 29 août aux information de 18h, j'avais entendu une journaliste qui introduisait de la même façon une confusion dans les propos de SAPIR en résumant mal sa pensée.  

Je suis très déçue de ces pratiques car on est en droit  d'attendre plus de rigueur de la part de France Culture. Que les journalistes de FC. laissent ces  pratiques peu honnêtes à des médias médiocres au lieu de répéter ce qu'ils disent sans se référer aux sources pour vérifier les dires  des auteurs concernés.

Merci de votre attention.

Bonjour,

voici la réponse apportée par Stéphane Robert :

Voilà
ce qu’a dit Jacques Sapir le 24 août dernier au journal Liberation :

"On ne peut plus nier […] que
ce parti est en train de changer. D’ailleurs, je ne dis pas qu’il faut faire
alliance avec lui tout de suite, je dis qu’il faut y penser à terme, si cette
mue se poursuit."

 

Et voilà ce
qu’il écrit sur son blog :

"A partir du moment où l’on se
donne comme objectif prioritaire un démantèlement de la zone Euro, une
stratégie de large union, y compris avec des forces de droite, apparaît non
seulement comme logique mais aussi nécessaire. Vouloir se masquer cela
aboutirait à une impasse(…) La présence de Jean-Pierre Chevènement
[20] aux côtés de Nicolas Dupont-Aignan lors de l’Université d’été de Debout la
France est l’un des premiers signes dans cette direction. Mais, ce geste –
qui honore ces deux hommes politiques – reste insuffisant. A terme, la question
des relations avec le Front National, ou avec le parti issu de ce dernier, sera
posée. Il faut comprendre que très clairement, l’heure n’est plus au sectarisme
et aux interdictions de séjours prononcées par les uns comme par les
autres(…)

 

Suis-je
vraiment si réducteur ?

Stéphane
Robert

Partager sur...