la déontologie de l’information.

Michel DESCHAMPS 27/10/2016 9:01 France Culture

Pour des radios qui toutes plus les unes que les autres veulent traiter l’actualité avec un maximum d’impartialité ou d’objectivité,
On peut s’étonner que depuis plusieurs jours Pour des radios qui toutes plus les unes que les autres veulent traiter l’actualité avec un maximum d’impartialité ou d’objectivité,
On peut s’étonner que depuis plusieurs jours on nous ressasse l’entêtement des wallons quant à leur refus de donner leur accord au CETA , alors que cet entêtement est tout autant le fait de la commission européenne, et qu’en outre, il n’est jamais dit un seul mot sur les motifs de ce refus ! motifs qui ne sont pas des détails ou des figures de style ! notamment : le tribunal international.
Je suppose également , si moi j’ai lu, que personne n’a jugé utile de relever que la mise en garde avait été adressée il y a un an, alors que le texte leur a été communiqué en début de mois !
Faut-il appeler cela de « l’information » ?
quant à leur refus de donner leur accord au CETA , alors que cet entêtement est tout autant le fait de la commission européenne, et qu’en outre, il n’est jamais dit un seul mot sur les motifs de ce refus !
Je suppose également , si moi j’ai bien lu, que personne n’a jugé utile de relever que la mise en garde avait été adressée il y a un an, alors que le texte leur a été communiqué en début de mois !
Faut appeler cela de « l’information » ?

Nous vous remercions de votre message. Il a été lu par le médiateur et transmis au service concerné par vos questions ou vos réactions. Même sans réponse personnelle de notre part, de nombreuses contributions sont relayées sur les antennes de France Inter, franceinfo et France Culture dans les Rendez-vous du médiateur ou dans Les infos du médiateur, lettre hebdomadaire destinée à tous les responsables de Radio France. Elles inspirent également des articles explicatifs à retrouver sur notre site mediateur.radiofrance.fr.

Partager sur...