Le départ de Bruno Denaes est une excellente nouvelle.

Pascal Tréguer 28/06/2018 9:26 Radio France

Le départ de Bruno Denaes est une excellente nouvelle. À la condition que, contrairement à lui, son successeur accomplisse enfin une véritable mission de médiation sans systématiquement prendre le parti des journalistes de Radio France contre les opinions des auditeurs.

Au moins je suis content de vous faire plaisir… Toutefois, je voudrais vous dire qu’il est toujours facile de s’en prendre à quelqu’un sans connaitre la réalité de son activité. En interne, tout le monde n’a pas le même ressenti que vous. Pour certains auditeurs comme vous, je défends systématiquement les journalistes. Mais pour certains journalistes, je donne systématiquement raison aux auditeurs.

La réalité est évidemment entre les deux. En tant que médiateur, je fais la part des choses et dis clairement ce qui me semble être juste. Sachez que, dans la lettre que j’adresse chaque vendredi aux directions et aux équipes d’antenne, sont transmises toutes les remarques pertinentes des auditeurs. Des remarques très utiles pour améliorer la qualité de nos antennes, pour nous remettre en question… Des journalistes ou animateurs apprécient (« Cela nous permet de nous améliorer, de prendre conscience de certaines erreurs, de certaines incompréhensions« ), d’autres moins (« Arrête de nous harceler avec les remarques des auditeurs« ). La directrice de France Inter, par exemple, est très attentive aux messages des auditeurs; nous nous voyons tous les vendredis pour faire le point sur les remarques de la semaine.

Oui, les auditeurs (comme les journalistes) n’ont pas toujours raison; c’est mon rôle de médiateur d’expliquer notre fonctionnement, nos contraintes, notre éthique… Une forme d’éducation aux médias pour éviter les stéréotypes ou les a priori sur nos activités.

En tout cas, désolé, il faudra encore patienter un mois avant mon départ.

Partager sur...