Discrédit porté à l’encontre de la profession des orthophonistes

Anne Frouard 25/09/2015 15:06 France Info

Bonjour, vous avez diffusé sur France Info et France Inter un reportage sur la fraude effectuée dans les maisons de retraite par les orthophonistes. Avant de diffuser de telles accusations, je vous invite à prendre connaissance de notre Nomenclature inscrite au code de la Sécurité sociale concernant la prise en charge des personnes souffrant de la maladie d'Alzheimer.  http://www.ameli.fr/professionnels-de-sante/orthophonistes/exercer-au-quotidien/ngap.php

Je vous invite également à lire ce document qui explique le contenu de la prise en charge en orthophonie : http://www.fno.fr/salle-de-presse/communiques-de-presse/communique-de-presse-journee-mondiale-alzheimer/

Je vous invite également à lire le rapport de l'Has sur la prise en charge des personnes souffrant de la maladie d'Alzheimer, stipulant qi'il est recommandé qu'une prise en charge cognitive individuelle ait lieu avec un professionnel de santé qualifié et ils ont cité les orthophonistes.

Comment peut-on accuser l'orthophoniste de frauder alors qu'elle semble exercer son métier tel qu'il est défini dans le code de la santé? 

Manifestement, c'est madame Saavedra, journaliste, qui ne fait pas son travail correctement, ne s'étant pas correctement documentée, et qui jette le discrédit sur toute une profession à partir d'un seul témoignage.

Que France Info et France Inter puissent diffuser de telles informations non vérifiées me pose question. Peut-être pourrez-vous m'éclairer sur votre ligne éditoriale ?

Très cordialement,

Anne Frouard, orthophoniste consciencieuse et attentive auprès de ses patients, même auprès de ceux qui ne parlent presque plus (car entre nous, si nos patients parlaient correctement, ils n'auraient pas besoin de nous ^^)

Merci pour toutes vos précisions, mais il ne s’agissait nullement de fustiger une profession. Cette enquête très fouillée a mis le doigt sur des pratiques contestables, comme cela a été également démontré pour des actes de kinésithérapie. Ce qui ne veut pas dire, là encore, que tous les kinésithérapeutes sont malhonnêtes. Nous avons reçu par ailleurs des mails de professionnels de la santé félicitant France Inter et France Info d’avoir diffusé un tel reportage qui s’attaque – enfin – à des pratiques visiblement connues, mais bien cachées…

Partager sur...