Discrimination genrée

Marinella Pesenti Bucella 03/01/2017 10:56 France Info

Bonjour,
Le traitement du sport sur France Info est inique !
Tout d'abord parce que la place consacré aux footeux (prétentieux et malhonnêtes) et démesurée. Je pense que vous ne prenez pas la mesure, au mieux de l'indifférence, au pire de l'exaspération, que ce sport provoque chez le commun des mortels. J'en viens à chercher avec qui Radio France est liée au point de nous imposer tant de foot et même une émission entière chaque soir !
Ensuite, au moins 90% des chroniques ne concernent que des athlètes mâles . A la veille de Noel, un des " Mots de l'info" était consacré au hand ball, " sport trés cher au coeur des Français" (sic). Je n'ai peut-être pas tout entendu mais à aucun moment le cercle des acteurs n'a évoqué le hand version féminine alors que notre équipe nationale vient de se classer 3° au rang européen.
On nous a gargarisés de superlatifs virils sur l'équipe masculine dont tout le monde sait qu'elle est empêtrée dans une sale affaire de matchs truqués dont on n'a nullement parlé ....
Quand on aborde occasionnellement le sport féminin, c'est souvent pour clore une chronique ou avec utilisation de force adjectifs pour bien nous faire saisir qu'il s'agit d'une autre catégorie ( à côté de celle des handicapés ou des enfants) car il est admis que le sport est avant rout masculin. Je vous ai déjà plusieurs fois contacté(e)s à ce sujet mais je n'oublie pas que les journalistes sportifs sont presque toujours des hommes, que la rédaction et la présidence générale sont masculines.
Je m'insurge d'autant plus que vous fonctionnez avec de l'argent public, que vous avez des contraintes différentes par rapport aux radios privées. Enfin, vous devez vous souvenir que la presse constitue le pilier visible de la démocratie, que son rôle est de plus en plus prégnant et clivant ( et c'est très bien ainsi). C'est pourquoi, au titre d'enseignante d'EMC dans le secondaire,alors que l'education aux medias et à l'information est affirmée dans les nouveaux programmes, j'ai nettement l'impression de me trouver en décalage par rapport aux directives ministérielles visant à reduire l'impact des discrimanations de tous styles. Comprenez enfin la nécessité de nous soutenir, pas de nous contrecarrer; il en va de la citoyenneté des générations futures.
Je pense d'ailleurs que je vais aussi adresser mes griefs au CSA
Merci pour votre attention.

Nous vous remercions de votre message. Il a été lu par le médiateur et transmis au service concerné par vos questions ou vos réactions. Même sans réponse personnelle de notre part, de nombreuses contributions sont relayées sur les antennes de France Inter, franceinfo et France Culture dans les Rendez-vous du médiateur ou dans Les infos du médiateur, lettre hebdomadaire destinée à tous les responsables de Radio France. Elles inspirent également des articles explicatifs à retrouver sur notre site mediateur.radiofrance.fr

Partager sur...