du globisch plein la tête

eric svahn 03/10/2015 14:37 France Culture

Pourriez vous signaler aux personnes qui choisissent les intermèdes musicaux de vos émissions ( par exemple sur "les nouveaux chemins")qu'il existe autre chose que la culture anglosaxonne : du chinois et de l'hindi, de l'allemand et de l'espagnol, et même du breton et du français...

Même les instructions de vérifications ci dessous sont redigées en anglais !

Voici la réponse de France Culture :

Merci pour votre commentaire. Je comprends
votre agacement.

Reconnaissez cependant que chaque chanson
que nous diffusion est en lien avec le thème de l’émission. Loin d’être
arbitraire, la sélection d’une chanson passe par le filtre de nombreux critères
tels que la pertinence à l’égard du sujet, les qualités instrumentales et
mélodiques évidemment, ainsi que le ton qui doit être approprié à l’émission en
cours. Pour toutes ces raisons, il nous est plus difficile de travailler avec
un répertoire dont la langue nous est étrangère : comment trouver une chanson
chinoise qui parle de la consolation, par exemple, puisque c’était notre thème
ce matin? En soi ce serait possible et ce serait même une excellente idée. Mais
le rythme d’une quotidienne impose au chargé de réalisation, qui  me
propose une sélection de chansons de travailler avec les outils qui sont à sa
disposition, et je doute que Radio France nous attribue un budget pour rémunérer
un traducteur chinois, breton et indien à nos côtés quotidiennement pour
assurer le choix des chansons dans ces langues…

 

Pour le reste, la langue anglaise est
certes omniprésente en ce moment, elle n’a rien d’indigne et je ne vois aucune
raison de se priver de diffuser des trésors musicaux quand ceux-ci s’avèrent
être en anglais. Ne reproduisez pas à l’encontre de la langue anglaise le
sectarisme dont vous nous accusez de faire preuve à l’égard des autres
langues…

Je vous remercie pour votre écoute, votre retour et votre fidélité.

 

 

Bien à vous,

Adèle Van Reeth

 

Partager sur...