Du grain à moudre France culture février 2016

Claude JAMOT 20/02/2016 16:53 France Culture

Choqué par les propos d'un M de Vries dans l'emission de France Culture "du grain à moudre".

Dans le cadre d'une émission sur le conseil européen, il a pu déverser insidieusement et de manière très peu argumentée son apparente détestation de la France :

- après le 13 novembre, la France (avec l'état d'urgence) a détruit la démocratie, détruit les valeurs européenne ... (pas un mot sur les 130 victimes et les menaces toujours présentes...)

- la France devrait être lourdement condamnée par l'Europe, mais elle est trop puissante; tout en étant insignifiante par rapport la Chine qui construit une ville de 150 millions d'habitants (il s'agit en fait d'un projet de 100 millions d'habitants largement utopique qui cherche à répondre à l'effroyable pollution de Pékin).

- la France n'est peut être pas tout à fait une dictature, mais un état très autoritaire...

- beaucoup de journalistes ont peur de critiquer le gouvernement !

- de Gaulle était un dictateur au même titre que Salazar ! (heureusement qu'une participante portuguaise a pu rectifier le tir...).

 

Chacun peut bien sûr s'exprimer, mais ce monsieur a pu asséner ces énormités (vérifiables) sans la moindre contradiction.

Ce n'est par ailleurs ni un chercheur, ni un écrivain, mais le correspondant d'une chaine commerciale néerlandaise.

Cordialement,

Voici la réponse du producteur de l’émission, Hervé Gardette :

"Bonjour,

Tout d’abord, désolé d’avoir autant tardé à répondre à ce message, adressé au
Médiateur et que ce dernier m’a transmis
Je comprends que les propos du correspondant néerlandais aient pu vous choquer
: ils étaient délibérément outranciers, et pour ma part, je ne les ai pas tous
pris au premier degré.
Par ailleurs, en plus de mon invitée portugaise, j’ai également contesté son
affirmation selon laquelle la France deviendrait une dictature.
Ceci étant dit, la parole est libre dans du Grain à moudre et je ne tiens pas à
brider mes invités lorsque ces derniers sont dans l’excès.
Enfin, j’ajouterais qu’à en croire le Conseil de l’Europe, Amnesty
international (et un certain nombre de personnalités dont je vous épargne la
liste), certaines libertés sont menacées aujourd’hui en France et c’est une
parole qu’il faut aussi entendre, même si on ne partage pas ce point de vue
J’espère que vous continuerez à nous écouter. N’hésitez pas à m’écrire
directement sur la page de l’émission.
Excellent week-end

Hervé Gardette"

Partager sur...