« Écolo » employé à la place de « écologiste »

Laurence Nerry 11/09/2018 14:15 France Inter

Bonjour,

Ma remarque concerne à la fois le traitement de l'actualité et l'usage de la langue française (j'ai donc pris le premier qui venait dans la liste déroulante). Elle fait écho à celle formulée par Nathalie Paillet, le 9 janvier 2017, et concerne l'emploi du mot "écolo" à la place du mot "écologiste".

Dans le journal de 8 h, ce matin, Florence Paracuellos a employé à deux reprises le terme "écolo" pour qualifier la maire d'un village alsacien.

Or, cette abréviation me semble connotée péjorativement lorsqu'elle est employée à la place de l'adjectif "écologiste" - tout comme "socialo" le fut pour "socialiste". (En revanche, et peut-être est-ce là la difficulté, l'abréviation "écolo" employée pour "écologiQUE" me paraît moins chargée négativement : "faire un geste écolo", avoir une "démarche écolo"....)

Après la démission de Nicolas Hulot, France-Inter a beaucoup abordé sur ses ondes le sujet des difficultés de l'écologie en France à occuper la place qui lui revient, en particulier sur le plan politique.

C'est sans doute la raison pour laquelle j'ai tiqué en entendant "écolo" ce matin. Est-ce qu'il ne faudrait pas commencer par appeler un écologiste, un écologiste ?

Je vous remercie de transmettre cette remarque à Florence Paracuellos.

Cordialement,
Laurence