Emission La Bande originale

Brigitte d'Hennezel 30/03/2017 7:56 Radio France

Monsieur,
A l'heure de préparation du déjeuner, j'écoute souvent" La Bande originale" mais souvent j'éteins avant la fin devant tant de plaisanteries grasses, en dessous de la ceinture souvent, et de flagornerie envers les personnes invitées...
Mais ce matin les limites ont été atteintes quand un chroniqueur qui se veut drôle a dit :"que si sa copine refusait de le sucer, c'était parce qu'il ne s'était pas lavé la bite depuis 15 jours" (je n'ai pas la citation exacte).Ce monsieur est payé combien pour de telles insanités dignes d'un corps de garde ?
Je ne suis pas prude et sais apprécier les plaisanteries fines ou allusives. Et qu'on ne me dise pas que je peux toujours éteindre si je n 'apprécie pas : nous sommes sur une radio nationale qui appartient (un peu) à chacun.
Pour terminer, heureusement que cette émission est suivie par "Carnet de campagne", émission intelligente et revigorante.

Je vous remercie de votre attention.

Bonjour, voici la réponse de Laurence Bloch, directrice de France inter :
« Chère auditrice , cher auditeur
Je comprends tout à fait votre émotion à l’écoute de la chronique de Pierre Emmanuel Barré qui accumule sciemment et régulièrement grossièretés , écarts de langage et expressions eschatologiques dans chacune de ses chroniques.
Je comprends aussi que ce procédé destiné à dénoncer une situation en grossissant le trait ou en la caricaturant ne vous fasse ni rire ni sourire .
Pour autant cela reste de la caricature et ce type d’humour a ses adeptes parmi de très nombreux auditeurs de France Inter.
Rien dans ces chroniques ne contrevient à la loi et c’est le seul principe qu’il faut se fixer en matière de liberté d’expression : la loi , toute la loi mais rien que la loi sinon chacun se fera le censeur de son voisin au prétexte qu’il n’aime pas et vivre ensemble sera juste impossible.
Soyez sure que je resterai toujours très attentive à ce que France Inter reste une grande chaine du service public offrant à chacun de ses auditeurs une information rigoureuse et des émissions culturelles de grand niveau mais le divertissent fait aussi partie de son cahier des charges et nous devons l’honorer dans toutes ses composantes.
J’espère vraiment que ces quatre minutes sur cent soixante-huit heures de programme hebdomadaire ne vous éloigneront pas de France Inter et vous remercie de votre écoute attentive , fidèle et sans complaisance.
Bien à vous.
Laurence Bloch. »

Partager sur...