Emission du 16 novembre « le téléphone sonne »

Mary Pavageau 16/11/2015 18:03 France Inter

Bonsoir,

Je suis très, très choquée (et apparemment pas la seule) par les propos de Mr David Thomson ce soir lundi 16 novembre.

Je ne suis pas bien sûre qu'il soit indispensable d'être au courant des perversions de ces terroristes et qu'une telle émission soit indispensable pour informer alors que les 3 jours de deuil national ne sont même pas terminés et que de nombreuses famille pleurent leurs parents ou amis.

Je pense que nous avons atteint là les limites de la profession de journaliste, nous sommes passé dans le voyeurisme.

Cette émission manque à ce point d'humanité et de décence que j'ai coupé la radio.

Il y a des personnes qu'il faut savoir ne pas inviter.

Etant une fidèle auditrice, j'aimerais une réponse.

Voici la réponse de Nicolas Demorand :

"Madame,

Je comprends votre effroi et
même votre colère: vous n’êtes pas la seule à avoir éprouvé ces sentiments,
raison pour laquelle j’ai donné la parole à deux auditeurs pour qu’ils
s’expriment sur ce thème et que David T. puisse s’en expliquer. Je suis navré
que vous ayez coupé la radio, vous auriez entendu sa réponse… et la mienne.

La mienne: j’ai invité David T.
parce qu’il est le meilleur sur le sujet. Je l’ai invité parce qu’il est l’un
des seuls à connaître vraiment ce dont il parle et ceux qui visent la France.
Ces derniers, ils en ont encore fait la démonstration vendredi, sont des
monstres. Comment décrire des monstres en cachant leur monstruosité?

J’ai fait le choix, que vous
pouvez ne pas partager, d’informer et de mettre les mots sur les choses. Ce
travail est parfois pénible à entendre, surtout de la part d’une personne qui
s’exprime naturellement, ce qui est le cas de David T.

Je reconnais la légitimité de
votre réaction mais je ne la partage pas du tout.

Usez de votre droit
d’interpellation.

Cordialement"

Partager sur...