Emission du matin

Suzanne VILETTE 20/07/2016 7:43 France Culture

Les radios (en ce qui me concerne: France Culture et France Inter) et la télé ont fait appel à Israël afin de profiter de "son expérience dans le domaine des attentats". Or, la situation est complètement différente: dans un cas, il s'agit de nationaux qui sous une influence extérieure se sont radicalisés; dans l'autre c'est un peuple chassé de sa terre qui se met en résistance.
Je voudrais savoir si cet appel à Israël est un mot d'ordre venu d'en haut ?

Il faudrait qu’une bonne fois pour toute, vous cessiez de penser qu’un journaliste ou un rédacteur en chef puisse accepter de recevoir de quelconques « ordres » politiques. Nous sommes trop soucieux de notre indépendance et avons la chance de vivre dans un régime démocratique. Comment imaginer en 2016 qu’un ministère ou un parti politique puisse tenter d’imposer un sujet? Si l’idée, d’ailleurs, germait dans un esprit, ce serait immédiatement dénoncé par la Société des journalistes ou un syndicat de journalistes. Quant au fait de se tourner vers les Israéliens, il s’agit simplement de s’interroger sur leur façon de lutter contre les attentats et de voir si des méthodes pourraient être applicables en France. Enfin, sur cette question précise, nous n’entrons pas dans le débat – qui peut se poser évidemment – entre terrorisme ou résistance.

Partager sur...