Émission Une histoire particulière

Claire Starozinski 14/12/2016 15:48 France Culture

Monsieur le Médiateur,

Dans le cadre d’une nouvelle émission, baptisée Une histoire particulière, France Culture a ouvert son antenne à la corrida, avec la diffusion d'un documentaire de Stéphane Bonnefoi, dimanche 11 décembre, à 15 heures, de façon totalement unilatérale.

La présentation de témoignages de toreros et d'une éleveuse de taureaux de corrida a offert à l'auditeur une vision louangée de la tauromachie.

Que Stéphane Bonnefoi soit un adepte de la tauromachie, est son droit le plus absolu. Mais que France Culture fasse l'apologie de la corrida, sans contrepoint, n'est pas digne d'une chaîne comme France Culture.

Plus de 500 mails polis et argumentés de la part de membres de l'Alliance Anticorrida ont été adressés à :
sandrine.treiner@radiofrance.com
stephane.bonnefoi@radiofrance.com
anna.szmuc@radiofrance.com
allianceanticorrida@orange.fr
guillaume.erner@radiofrance.com
caroline.broue@radiofrance.com
olivia.gesbert@radiofrance.com
nicolas.martin@radiofrance.com

Ils demandaient fort logiquement que soit accordé un droit de réponse à l'Alliance Anticorrida, qui agit dans le respect des biens et des personnes avec le concours d'élus, d'artistes, d'écrivains et de scientifiques.

Or, à ce jour, oubliant que 73 % des Français plébiscitent l’abolition des corridas, selon un sondage réalisé par l'institut IFOP http://www.allianceanticorrida.fr/actions/sondage-alliance-anti-corrida-2015-mineurs.php , aucun dirigeant de France culture n'a daigné apporter de réponse.

Vous comprendrez certainement l’écœurement ressenti face à un tel mépris, a fortiori quand il s'agit du service public.

Je vous demande donc, a minima, d'accorder un droit de réponse à l'Alliance Anticorrida. Étant souvent invitée à l’antenne de France bleu Gard Lozère cela ne présenterait aucune difficulté technique.

Dans l'attente de votre réponse, je vous prie de croire, Monsieur la Médiateur, à l’expression de ma parfaite considération.

Claire Starozinski
Présidente de l'Alliance Anticorrida

Voici la réponse de la directrice de France Culture, Sandrine Treiner :

« Monsieur,

Vous êtes à peu près le soixante-dixième à m’envoyer la même lettre.

C’est d’ailleurs la même que celle que j’ai reçu, toutes les mêmes et en quantité, avant la diffusion, comme quoi écouter ou pas, ne fait pas, pour vos amis comme pour vous, grande différence.

Si vous aviez attendu d’écouter pour écrire, ou même écouté avant d’écrire, vous sauriez qu’un documentaire singulier et personnel – définition d’un travail d’auteur – n’a rien à voir avec quelque parti-pris que ce soit.

France Culture n’a fait l’apologie de rien, et certainement pas de la corrida. Au contraire, dirais-je. Un documentaire a raconté une histoire particulière, mélancolique plutôt que prosélyte. Mais pour le savoir, il fallait écouter.

Bien cordialement

Sandrine Treiner « 

Partager sur...