emploi du mot « radicalisation » »

14/01/2019 9:12 France Inter

Les mots "radical", radicalisation" sont revenus toute la semaine passée dans la bouche des journalistes à propos des Gilets jaunes. Il était jusqu'à présent réservé aux islamistes et aux djihadistes, ( par facilité de langage car emprunté à l'anglais) L'employer pour des manifestants pour la plupart pacifiques me choque beaucoup. Cela induit un amalgame déontologiquement inacceptable.
Cette "radicalisation" tant redoutée (ou souhaitée?) à tout au long de la semaine ne s'est pas produite. Je n'ai pas entendu le moindre mot sinon d'excuse, de regret ou de justification. Le mot a simplement disparu et on passe à autre chose. Du coup, les manifestations pacifiques passent au second plan, après une explosion de gaz. par exemple.
Ce traitement de l'information à la manière des chaînes d'info en continu me déçoit beaucoup. de la part de France Inter.

Bonjour,

Nous vous invitons à visualiser la vidéo publiée sur le site de la médiatrice au sujet de l’usage du mot « Radicaliser » :

Radicaliser – Le sens des mots

Partager sur...