Erreur dans le journal de 9h – Obamacare

Romain Stède 17/10/2017 7:50 France Culture

Bonjour,
Je vous écris pour pointer une petite erreur dans le journal de 9h sur France Culture, et qui m'a fait sursauter. La journaliste nous informe que Trump modifie les provisions de la loi dite Obamacare pour interdire aux assureurs de couvrir leurs assurés selon les principes de la loi. C'est faux : ce qu'à fait Trump, c'est délier les employeurs de leur obligation de couvrir certains frais médicaux (contraception notamment) prescrits dans la loi Obamacare. La différence est de taille : le président n'a pas interdit, il a supprimé une obligation. Je ne parle pas du mérite ou non de cette mesure (je suis plutôt anti-trump), mais il me semble que la journaliste fait une grave erreur sur ce sujet. Il m'a suffit d'avoir lu un article sur le sujet dans le New York Times pour voir que ce qui nous a été dit sur France Culture n'était pas véridique.
Merci à vous

Voici ce que la journaliste a écrit précisément :

« Donald Trump prévoit de couper les financements des assureurs qui continueraient de proposer des couverture Obamacare. Sans ces financements, évalués à 7 milliards de dollars, ces

assureurs pourraient être contraints de cesser de propose les couvertures « Obamacare ». » Cela correspond à ce que le Times et Reuters écrivaient, cf la fin de cette dépêche

 

USA-TRUMP/OBAMACARE

 

WASHINGTON, 13 octobre (Reuters) – Donald Trump a signé

jeudi un décret destiné à contourner certaines obligations

imposées par l’Obamacare, la réforme du système de protection

santé que le nouveau président américain n’est pas parvenu à

faire annuler par le Congrès.

Thème central de sa campagne électorale, l’abrogation de la

loi adoptée en 2010 pour offrir une couverture maladie aux

Américains qui en étaient dépourvus pour des raisons financières

est devenue une obsession du nouvel hôte de la Maison blanche.

Malgré des efforts répétés, l’administration Trump n’est pas

parvenue à rassembler une majorité au Sénat pour voter cette

abrogation repoussée à une date ultérieure.

Pour contourner ce blocage législatif, Donald Trump a décidé

de passer par la voie réglementaire.

« Le coût de l’Obamacare est insultant, cela détruit

absolument tout sur son passage », a commenté le président

américain lors d’une cérémonie de signature à la Maison blanche.

Le décret demande au secrétaire au Travail de proposer des

mesures pour aider les petites entreprises à s’associer, y

compris si elles résident dans des Etats différents, pour

acquérir des polices d’assurance bas de gamme qui seraient

exemptées de certaines obligations prévues par l’Obamacare.

Une de ces obligations stipule que toute police d’assurance

maladie doit contenir dix prestations indispensables, dont

l’accouchement et les soins pédiatriques, la prescription

pharmaceutique, les soins de santé mentale et de dépendance.

Avec le décret Trump, les assureurs pourront proposer des

couvertures qui ne prennent pas en charge ces risques médicaux.

Le décret prévoit également de demander aux administrations

de la Santé, du Travail et du Trésor de supprimer une autre

limitation prévue par l’Obamacare. La loi actuelle fixe une

durée maximale de trois mois pour les polices d’assurance à

court terme moins onéreuses mais moins favorables à l’assuré.

Donald Trump « se sert d’un boulet de démolition pour

détruire tout notre système de santé », a commenté le chef de la

minorité démocrate au Sénat, Chuck Schumer.  « Ayant échoué à

faire abroger la loi par le Congrès, le président sabote le

système », a-t-il ajouté.

Le nouveau décret de Donald Trump risque d’être contesté

devant la justice par les procureurs généraux démocrates dans

les différents Etats de l’Union.

Selon le site d’information Politico, qui cite deux sources

Donald Trump prévoir de couper les financements des assureurs

qui continueraient de proposer des couverture Obamacare.

Sans ces financements, évalués à 7 milliards de dollars, ces

assureurs pourraient être contraints de cesser de propose les

couvertures « Obamacare« .

L’Affordable Care Act a offert une couverture santé à

quelque 20 millions d’Américains qui en étaient dépourvus.

(Eric Beech, Pierre Sérisier et Nicolas Delame pour le service

français)

 

 

Partager sur...