Il faut sauver le verbe « cesser »

Jean Claude Maroselli 03/01/2018 15:59 France Culture

IL FAUT SAUVER LE VERBE « CESSER »

Ce verbe simple, à la signification unique et sans ambiguïté, est sur le point de disparaître au « profit » de « arrêter ». On nous dit que la Banque Mondiale va « arrêter »  de prêter aux entreprises qui ne respectent pas.. etc. Noter le hiatus que « cesser » permettrait d'éviter et considérer toutes les ambiguités du verbe « arrêter ». On arrête un malfaiteur, on prend des « arrêtés » ; rien de tel avec « cesser » qui soit dit en passant compte une syllabe de moins, soit quelques centièmes de seconde à l'oral, ce qui, à notre époque éprise de vitesse (voir les acronymes), n'est sans doute pas totalement négligeable.