Flagrant délit de caricature?

Larissa Monteiro 02/12/2016 13:02 France Inter

Bonjour
À 18 h ce soir j'écoutais le journal de France Inter.
Les remarques que je vais faire sont sans parti pris et au delà du clivage droite gauche.
Quand un reporter qui a suivi Fillon lors de son 1er déplacement dans la Sarthe utilise à travers tout son papier le lexique religieux pour évoquer la visite du politique en question( pèlerinage/en communion avec ses fidèles ..etc)on fini par sentir la lourdeur du trait. Ou bien le journaliste est jeune et veut faire son malin ou il est de parti pris ou soit il pense qu'il est chez Yann Barthés.
Même si Fillon a ses convictions religieuses et alors qu'il ne me semble pas que des thématiques societales aient été abordées lors de cette sortie ( ce qui n'excuse tait en rien votre reporter),je ne crois pas qu'il y ait lieu de choisir ce type de vocabulaire sous peine de donner raison à Fillon et de proposer un journalisme qui n'est pas caricaturale mais qui devient une caricature.
Au décès de Castro des énormités ont été prononcés et je crois que le traitement est resté équilibré.
Vu le contexte socio politique tendu que nous traversons ici et à l'internationale, alors que tout pousse à l'inquiétude, rappelez à votre clampin de rester à sa place d'observer ou sinon d'aller écrire pour les guignols

Nous vous remercions de votre message. Il a été lu par le médiateur et transmis au service concerné par vos questions ou vos réactions. Même sans réponse personnelle de notre part, de nombreuses contributions sont relayées sur les antennes de France Inter, franceinfo et France Culture dans les Rendez-vous du médiateur ou dans Les infos du médiateur, lettre hebdomadaire destinée à tous les responsables de Radio France. Elles inspirent également des articles explicatifs à retrouver sur notre site mediateur.radiofrance.fr.

Partager sur...