Une formulation qui prête à confusion

16/05/2019 13:13 France Culture

Bonjour,

Je souhaite relever une formulation récurrente (sur les chaînes d'info en générale) qui est un contresens et induit les auditeurs en erreur. Il s'agit de dire que les pics de pollution sont dus aux conditions météorologiques. C'est faux: la pollution a pour cause l'activité humaine, pas la météo. Les "pics" peuvent certes êtres favorisés par la météo, mais leur source est bien humaine. A l'heure de l'urgence climatique, il me semble important de faire attention à ce genre de détails, parce que ce qu'on entend à la radio est ce qui forge l'opinion publique. Ce serait vraiment bien si les journalistes/présentateurs pouvaient y penser.

Aujourd'hui je l'ai entendue dans le journal de 8h de France Culture, entre 11:45 et 12:00:
En parlant de la vague de pollution au Mexique: "La faute à une absence de vent et des températures élevées en ce moment." Littéralement, cela veut dire que ce sont les vents et les températures qui engendrent cette pollution...

A part ça, merci beaucoup à l'équipe de France Culture de se positionner (en général) comme défenseurs de l'écologie dans leurs choix de rédaction et d'émission. Si tous les médias pouvaient en faire de même, les choses iraient sans doute un peu mieux!

Merci pour votre attention,
Bien cordialement,

Tiziana Lapeyre