France culture quelles évolutions

Cyrille Michaut 24/04/2017 12:44 France Culture

Bonjour Monsieur,
J'ai 42 ans et suis professeur des écoles ans le Pas-de -Calais.
Je suis un auditeur assidu de France Culture et m'excuse par avance de me montrer quelque peu négatif, mais vous comprenez bien que si tout allait bien je n'irais pas vers vous .
Quelques signes inquiétants m'entrainent à penser que la direction de France culture ou de radio France voudrait réorienter la chaîne dans une direction qui n'est à mon sens pas la bonne : la qualité voir l'excellence qui est sont l'originalité et sa raison d'être. Quelle chance d'avoir France Culture !

Pour bien me faire comprendre j'ai l'impression qu'on cherche, pardon pour cet affreux néologisme, à
"France intériser" notre belle chaîne. Il se trouve que France inter a toujours été ma station familiale et ce jusqu'à ce que, conjointement, je n'en supporte plus un certain nombres d'aspects et que je découvre France culture. Y a pas photo !
Je crois pouvoir dire sans exagérer que France culture en plus de me rendre moins bête, m'a rendu heureux.
Je parle en particulier de la matinale orchestrée par Marc Voinchet: un feu d'artifice !
Ce n'est que mon avis personnel, mais cette matinale est devenue presque quelconque: il y a eu me semble t'il dans le choix des hommes qui ont des qualités et qui font ce qu'ils peuvent une volonté de "rajeunir", rendre plus "cool", d'aller peut être chercher un "auditoriat" nouveau : je me suis surpris souvent le matin dans ma voiture à changer de chaîne et d'aller vers Jean Jacques Bourdin sur RMC ou de retourner vers France inter avec bien sûr un déplaisir certain puisque la qualité n'y est pas.
Et puis ce matin en allumant mon poste de radio j'ai eu l'impression de me tromper de chaîne. Tiens je suis sur France inter ? Une bande annonce de film un peu racoleuse, et une virgule que je qualifierais de ridicule; un truc comme "France culture: l'esprit d'ouverture" qu'il va falloir supporter toutes les heures, et qui m'a confirmé que je ne m'était malheureusement pas trompé de sélection.
Il m'est arrivé aussi de ne pas reconnaître le ton "France culture" de certains journaliste. Et j'ai peur que la perte de ce ton ne sois la manifestation de la perte d'une de rigueur et d'exigence intellectuelle.
J'ai quitté France inter car je trouvais la chaîne médiocre et en plus suffisante !
Par pitié qu'on assassine pas France culture sur l'autel d'une pseudo modernité!
Merci de votre compréhension
Cyrille Michaut qui n'est pas un auditeur aigri et mal dans sa peau

Comme certains fidèles auditeurs de France Culture, vous nous faites part d’une forme de nostalgie à l’égard de votre radio préférée. Cela peut se comprendre. Mais comme la société, une radio évolue et ses programmes ne peuvent rester figés. Vous qui êtes enseignant, il en est de même avec les programmes scolaires. Vous viendrait-il à l’idée d’enseigner comme il y a 15 ou 20 ans? Internet et les réseaux sociaux, par exemple, n’existaient pas… Si France Culture n’évoluait pas, son audience s’affaiblirait et son avenir serait menacé. Or, l’évolution des programmes a permis de toucher plus d’auditeurs et, notamment, de gagner de jeunes auditeurs. Chacun devrait se satisfaire que le savoir et la connaissance touchent un auditoire plus vaste et plus jeune.

Partager sur...