France culture, Fréderic Says le 9 janvier 2017

Christine Michel 09/01/2017 9:01 France Culture

je trouve scandaleux que sur une chaine culturelle, Frédéric Says dont, au demeurant, les interventions sont de qualité, utilise le a minima au lieu de modifier sa phrase et d'utiliser minimum. Je rappelle qu'a minima est d'abord une expression juridique qui signifie qu'on demande (le ministère public en l'occurrence) qu'une peine trouvée trop faible soit augmentée en partant du fait qu'elle est justement minime.
Donc, M. Says se donne le ridicule de dire exactement le contraire de ce qu'il veut signifier et, de plus, de faire une faute de français. Il devrait y avoir un florilège des expressions de ce type et une rectification régulière faisant référence à d'émission comme il en existe parfois dans la presse écrite. A cet égard, en effet, la revue régulière des humeurs des auditeurs sur la grande table n'est pas suffisante. Il conviendrait même que l'intéressé se réécoute et fasse lui/elle même la rectification