France Inter et les élections américaines

Sylvie Laouchez 10/11/2016 12:18 Radio France

Après les résultats du vote des électeurs américains pour la présidentielle, la tonalité générale de France Inter est de se complaire dans la détestation du résultat. Au lieu de se boucher le nez (geste actuellement, oh combien, conformiste), ces personnes feraient bien d'avoir le réflexe de comprendre pourquoi Trump a été élu.
L'a-t-on élu lui (un as du marketing) ? A-t-on voté contre Hillary Clinton (détestée par bon nombre d'Américains pour sa conscience à tiroirs) ?
Pourquoi est, avant tout, toujours la bonne question.
Les journalistes (américains, français ...), disent tomber des nues !
Le travail de ces derniers, c'est d'être témoins, donner un compte-rendu de nos sociétés, pas d'avoir, du moins officiellement, des états d'âmes. Où sont les journalistes à l'écoute dans les rues, les cafés, les rencontres sportives ... Les photojournalistes le sont souvent, rarement les journalistes de l'écrit. Or comparez la considération officiellement affichée entre les deux métiers.
Dans un formidable raccourci, je dirai peut-être : voici un début d'explication au mal-être de nos sociétés.
D'une façon générale, les "intellectuels", ceux qui ont fait de longues études, exercent un monopole sur nos sociétés. Pourquoi ?
Tout le monde a un cerveau. Tous ces cerveaux partagent la même société. Revenons à une communication saine : chacun a sa part à apporter pour le bien-être général. Pour cela il faut rétablir une saine communication (communication = aller et retour) entre tous et non tomber dans des attitudes ou comportements négatifs, réducteurs et complètement inutiles.