La France ne se résume pas à Paris…

Noémie Le Carrer 17/05/2016 13:10 France Inter

Bonjour,

fidèle auditrice de France Inter de Bretagne, Limoges ou ailleurs, je suis régulièrement indignée par les multiples références à la capitale française.
Outre le fait que la quasi-totalité des références culturelles, de sortie, etc, sont parisiennes, il nous faut en plus, nous, français d' 'ailleurs', devoir supporter des comparaisons telles que "la superficie de vigne de la zone cognac est équivalente à 4 fois la superficie de Paris" (On va déguster, dimanche 15/05, Chronique de Dominique Hutin). Certes c'est un moyen de comparaison utile, mais il contribue encore une fois à limiter l'ouverture géographique de nos amis parisiano-parisiens, ou provinciaux frustrés.
La surface de vignes en question, c'est aussi quasiment la surface de Toulouse, le double de la surface de Strasbourg ou Rennes, ou encore 1,5 fois celle de Limoges. Et puis s'il faut des références plus "parisiennes", c'est 5 fois la surface de Cannes. Je ne cherche pas à renforcer les clichés, mais quelque part, vos présentateurs et annonces culturelles les alimentent. Alors que vous avez tant d'auditeurs en régions : étudiants, agriculteurs, retraités, chercheurs, salariés, entrepreneurs, ... Quel dommage de les négliger.
Avec ma plus grande sympathie,

Noémie Le Carrer

La superficie de Paris parle à tous les français. Il ne s’agit en aucun cas de mépris mais plutôt d’un moyen de comparaison.

Partager sur...