Futur de l’indicatif

michel le floch 03/03/2016 11:08 France Info

Bonjour

j'ai 70 ans et je ne supporte plus l'utilisation du présent de l'indicatif en lieu et place du futur.

"Dans 100 jours c'est l'ouverture de la coupe d'Europe de foot", cela choque mes oreilles agées

C'est exceptionnel quand c'est le contraire, est-ce de la part de journaliste plus agé ?

Carpe diem

Je vais plus vous répondre en tant qu’intervenant-enseignant en écoles de journalisme. Nous incitons les futurs journalistes – comme nous l’avons été lorsque nous étions étudiants (il y a 39 ans pour moi) – à privilégier le présent, temps du récit et de la parole. Par exemple, si on doit revenir sur une affaire ancienne, nous dirons: "C’était le 2 janvier 1984. Ce jour-là, X déclare…, puis il s’en prend à…" Imparfait pour situer dans le temps, puis récit au présent.

Partager sur...