Gary Glitter

PHILIP CLOUGH 11/08/2016 8:11 France Inter

Bonjour Monsieur
J'étais surpris, et choqué, d'entendre une chanson de Gary Glitter (vrai nom Paul Gadd), star des années 70, sur France Inter. Je me suis dit que l'animateur doit ignorer que cet homme est un pédophile récidiviste, récemment condamné en Grande Bretagne à 15 ans de prison, et que, d'un commun accord, toutes les chaines de radio et de télévision en Grande Bretagne ne diffusent plus ses tubes depuis 2006. Quelques minutes plus tard, j'ai entendu l'animatrice faire référence au "petit risque" qu'elle a pris. J'en conclue que cette décision a été prise en pleine connaissance du contexte. Si tel est le cas, cette attitude légère est, à mon sens, un véritable insulte infligé à tous les victimes d'exploitation sexuelle, et ce manque de jugement est particulièrement choquant de la part d'une chaine de service public.
Il y a énormément de belles chansons des années 70 qui peuvent être choisies pour des émissions à ce sujet, sans contribuer à "re populariser", et à enrichir par les droits versés, des personnages comme "Gary Glitter."
Je voudrais donc savoir: 1) si France Inter, et l'animateur concerné, reconnaissent cette erreur, 2) quelles mesures vont être prises pour éviter la rediffusion de cette émission, et 3) quelle forme les excuses publics vont prendre.
Merci d'avance de votre réponse.

Voici la réponse de Mélanie Bauer :

Il ne faut pas confondre l’œuvre d’un artiste et sa vie. Nous passons du Noir Desir, du Charles Trenet, des camions de productions de Phil Spector, sans parler de Michael Jackson. Dans le cadre du jeu, j’ai effectivement rit du paradoxe de mes invités ( le groupe 3 Some Sisters ) de choisir un homme dont le destin,  on ne peut plus sordide, illustrait le thème :  la chanson la plus « glam ». Si on a un tantinet d’humour, on peut le comprendre. Cela n’a rien à voir avec l’horreur des actes de Glitter.
Gary Glitter est en prison, il paye ses erreurs, je n’ai pas à le juger, la société s’en est chargée.
Cela dit ce titre est effectivement « glam », c’est un tube que tout le monde connait,  parfois il faut savoir rire des paradoxes. Au fil de cet été, on m’a également reproché, d’avoir dit que le discours de Jacques Chirac dans la chanson de Zebda, « Le bruit et l’odeur »  était raciste, car un français qui vit avec des noirs et des arabes peut être incommodé par leur « odeur » ce ne serait pas raciste de dire cela. Chirac avait raison m’a-t-on dit.
Je suis ravie d’apprendre que ma grand-mère sentait mauvais, par ailleurs, elle votait Chirac.  Me rebeller contre cela serait afficher mes « opinions politiques » comme si être anti-raciste était une opinion politique !

On m’a aussi fustigé car je passais des chansons en anglais ce qui ruinerait l’édifice de la francophonie.
Pire encore, j’ai eu le malheur de passer une chanson de Jacques Brel en anglais. Je cite la réponse d’un auditeur : en plein « Brexit »  passer une reprise d’un monument de la francophonie traduite par un chanteur vivant en Angleterre, Scott Walker, serait une hérésie.
Pour terminer, on m’a insulté car ma bonne humeur à l’antenne dans le cadre d’un jeu, serait une nuisance pour certains auditeurs «  pris en otage ».

Autant vous dire, que je ne m’excuserais pas et que je garderais ma bonne humeur, face au racisme, à l’idiotie, l’homophobie et la barbarie.

Partager sur...