Une grande lessive estivale et automnale préjudiciable à notre chaîne préférée

Patrick et Christiane Rossignot 04/07/2016 13:02 France Culture

Monsieur le médiateur,
Mon épouse et moi-même, tenons à vous faire part de notre consternation.
Nous sommes de fidèles auditeurs de France-Culture depuis de nombreuses années.
Nous nous réjouissons certes de la qualité de la nouvelle émission "la compagnie des auteurs" de Matthieu Garrigou - Lagrange à marquer d'une pierre blanche dans le triste tableau de cette fin d'année.
Cependant,chaque année nous sommes indignés par l'élimination des meilleures émissions et de collaborateurs d'un talent inestimable, lors de la grande lessive estivale qui, sous prétexte de "rajeunir" ou de "moderniser" la chaîne, propose une nouvelle grille des programmes pour la rentrée, dont les meilleurs sont éliminés ou réduits à n'intervenir que dans des recoins de grille, à des horaires de fortune, pendant une durée d'écoute ridicule.
Sans remonter jusqu'au limogeage d'Antoine Spire, cette pratique dommageable pour la Culture semble s'être accélérée depuis le remue-ménage à Radio France autour de Mathieu Galet et l'éviction de Olivier Poivre d'Arvor. On invoque de façon lénifiante la nécessité de restreindre la durée des émissions et de ceux qui les animent à l'antenne à cinq année, selon un principe de manager qui semble cependant épargner certains indéboulonnables.
Nous constatons cependant qu'il ne fait apparemment pas bon faire preuve sur l'antenne d'un esprit critique trop incommodant dans le domaine politique . Mais surtout, France-Culture démantèle littéralement toutes ses émissions scientifiques.
La volonté d'offrir des carrières à de nouveaux collaborateurs fait craindre que des relations influentes aient ainsi poussé vers la sortie tous ceux que nous regretterons particulièrement cette année.
Avec nos sentiments les meilleurs,
Patrick et Christiane Rossignot

Tout d’abord, merci pour votre fidélité. Je sais qu’il n’est pas toujours aisé de changer ses habitudes d’écoute, mais une radio, comme la société, évolue et bouge. Il est normal qu’une chaîne ne soit pas statique et offre régulièrement des programmes nouveaux pour satisfaire de nouvelles attentes des auditeurs. Je comprends que l’on soit attaché à une émission ou à un producteur et c’est normal que l’on regrette sa disparition ou son départ. Mais une antenne se doit d’évoluer, d’innover et d’étonner. Elle se doit aussi de conquérir de nouveaux auditeurs. Quant aux émissions scientifiques, elles seront toujours très présentes sur France Culture.

Partager sur...