Sur les inclusions musicales dans les programmes de France culture

Adrien Hallinger 26/02/2018 13:23 France Culture

Bonjour Monsieur,

j'écoutais attentivement il y a quelques minutes encore une émission très intéressante sur Pierre Bourdieu et Michel Foucault, et voilà que le producteur de l'émission nous annonce une coupure musicale. J'ai éteint la radio. Je n'écoute pas France Culture pour sa programmation musicale. Je l'écoute pour réfléchir et apprendre. Là vous me divertissez. Je ne veux pas être diverti. La programmation musicale de France Culture, je l'apprécie les jours de grève sur votre antenne. Et c'est tout.
C'est la seconde fois que je me fais une réflexion de ce genre. A la seconde, je vous écris.
C'est assez piquant : l'émission portait sur le néo-libéralisme. Celui-ci et ses logiques, supposè-je, tendent à la fusion des chaines, à l'abaissement de la qualité. C'est dommage.
merci de le dire à vos chefs.
Un auditeur fidèle et courroucé.

Le directeur des programmes vous répond :

Bonjour,

Nous avons bien pris note de votre message, qui sera par ailleurs transmis à l’émission concernée.

La programmation musicale dans nos émissions, en dehors même de toute considération esthétique, peut être utile à plusieurs titres : faire une pause dans une conversation permet de relancer l’attention et l’intérêt, de marquer une progression dans le raisonnement ou d’ouvrir un nouveau chapitre dans les thèmes abordés. Parfois cette programmation tombe mal et donne l’impression d’amputer l’intérêt de l’émission : soyez-sûr que nous nous efforçons d’éviter autant que faire se peut ce cas de figure particulier.

Merci pour votre écoute exigeante et fidèle,

 

Vincent Lemerre

Délégué aux programmes

France Culture

 

Partager sur...