Informez nous

Iris Dekkiche chabrol 05/04/2017 8:23 France Inter

Cher médiateur de radio FRANCE

Bonjour France Inter
Et plus particulièrement bonjour à l'équipe du 7-9

Je vous écoute souvent. Et pour la première fois je me demande si je ne devrais pas arrêter.
Je tente de comprendre ce sentiment qui s'impose à moi !!
Je partage avec vous les réflexions ci dessous.

Informer
Informer ?
Il est certain que votre mission n'est pas simple.

Concernant la campagne présidentielle,
Je vous demande de bien vouloir parler politique "programme" avec vos invités, et dans vos chroniques également.
La politique "politicienne" (qui rejoint qui, qui refuse de s'associer avec qui, trop de temps sur les scandales, les histoires de pouvoirs dans les couloirs, qui a été à quelle Réunion avec qui, les participants à tel zénith, les sondages, etc.) intéresse t elle selon vous une majorité de vos auditeurs ? Je ne le pense pas. Ça n'engage que moi...
J'en suis arrivée à trouver DUPONT AIGNAN intéressant car il a réellement parlé de son programme lors de son passage dans votre émission.

- Les sondages : et si vous preniez la décision de ne plus en parler ? Les électeurs sont indécis et les méthodes des sondeurs orientées => les sondages ne valent plus rien, on le sait n'est ce pas ? Vous le dites d'ailleurs parfois. Alors pourquoi en parler ? STOP !
Ne ne savez vous pas construire vos propos sans ?
À quoi ça sert bon sang d'analyser X scenarii de second tour ? Laissez nous voter au présent.
Et pourquoi pas un sondage : quels seront les résultats si macron est pros dans un scandale lié à son financement pendant que Fillon se casse la jambe, que marine insulté Mélenchon lors d'un débat et que ce dernier... laissez nous voter au présent et au réel.
Et informez nous !!! Please !!! Leurs programmes concrets !

- la dichotomie droite / gauche.
À mon avis elle n'existe plus. Dans les programmes peut être (et encore pas sur) mais surtout dans les têtes des électeurs. Arrêtez peut être d'essayer de la ressusciter ? Ne savez vous pas construire vos propos sans ? Sortez de vos zones de confort !
"Mais alors vous êtes à droite ou à gauche ?" "Et ça ça ressemble à mesure de droite, c'est étrange non ?" STOP !
Vos propos me semblent datés.

- La peur. La peur ? La peur !
N'avez vous pas l'impression d'utiliser la peur comme levier chez les auditeurs ?
Vos attitudes me rappellent celles du FN. (Je ne veux pas être désagréable, mais parfois il faut dire ce que l'on pense)
J'ai le sentiment que vous jouez sur la peur pour formater vos auditeurs. La peur du FN au second tour...!!!
Oui bon on l'a déjà vécu, c'était l'angoisse, et on a survécu !
J'ai plus peur d'une immense abstention. Ça serait bien plus grave à mon sens, non ????
La chute de notre démocratie en quelque sorte ! Mobilisez vous pour mobilisez les électeurs ? Ça c'est une belle mission de service public !!!!!
(tout en étant opposée à tout ce que propose le FN).
C'était ma première présidentielle en tant qu'électrice, et oui ça m'a marquée. Et non je ne voulais pas de Chirac mais je suis aller voter pour lui. On a survécu ! Au pire on ira voter contre le FN au deuxième, mais s'il vous plaît ne nous privez pas de notre premier tour !!!!!
Et arrêtez de dire "les petits candidats" : n'est ce pas discriminant comme vocabulaire ?
Je n'en soutiens aucun, mais ça me choque. Ce n'est pas à vous de décider qui est "petit" ou "gros" candidat. Ni aux instituts de sondage qui sont (malgré eux et malgré leurs compétences!) incompétents pour prédire les résultats de ces élections.
Et d'ailleurs y a t il des petits et des gros candidats ?

La forme / le fond
Pitié, arrêtez de prendre ces tons de voix "dramatique" quand vous interviewer un candidat => si vous posiez des questions avec du fond à la place ? (Désolée d'être désagréable...)
Un exemple ce matin: Ségolène royal / sa vie on s'en fout, "est ce qu'elle a trouvé sa voie..." ce n'est pas le sujet, vous n'êtes pas tous les deux au bar en train de discuter ! Et si elle nous parlait de ce qu'elle a fait dans son ministère à la place ? Et de ce qui y est en cours ??

- À qui parlez vous ?
J'ai grandi et étudié dans des villes du sud de la FRANCE. Je travaille depuis 15 ans à paris dans des milieux financiers de petites sociétés et de grands groupes. Je suis probablement une bobo de l'est parisien mais je ne suis pas une bourgeoise donc il me manque un "bo".
J'ai emménagé en région cette année mais suis à paris chaque semaine pour le boulot.
Cette description pour que vous puissiez analyser ce que j'écris après : j'ai le sentiment que vous vivez pour la grande partie d'entres vous dans une bulle. Une bulle happy few politico-mediatico parisienne ? (Le happy restant à prouver !). Il vous est arrivé de souligner que certains auditeurs trouvent vos propos trop "orientés paris". Moi je ne trouve pas, je constate qu'ils sont ego-centrés sur votre bulle (laquelle ? Pas la mienne ni celle de mes collègues ni celle de mes voisins/ en province ou à paris !). Et je suis inquiète car c'est le même sentiment qui domine quand on écoute les hommes et femmes politiques : ils vivent dans leur bulle.
Déconnecté des préoccupations des auditeurs ?

Après toutes ces lignes, je ne sais pas ce que vous allez penser.
Un mail de plus, probablement.

Acceptez la contradiction, acceptez la remise en question. C'est ce qui vous rendra meilleurs dans votre job.
Prenez du recul, prenez des avis variés (donc extra-bulle).
Écoutez et entendez vos auditeurs. (Dans "moi président" ou "carnet de campagne" il y parlent de vrais projets, de présent, de réalité)
J'en fait partie. J'en suis fière. Et j'aimerai que ça dure.

Merci pour votre travail.
Et par avance merci pour votre écoute, vos remises en questions, et les ajustements qui en découleront.
Je compte sur vous.
(Et oui, sinon sur qui d'autre ? BFM ? Le JT ? Pitié... HELP)

Iris

Ps: hors campagne présidentielle, savez vous que de nombreux auditeurs écoute le 7-9 chez eux Le matin, donc en famille ? Est ce bien nécessaire de répéter X fois comme si c'était un scoop que untel à était arrêté après je ne sais pas quelle horreur ? (Viol, assassinat etc...)
Ça ressemble plus à du fait divers et la rubrique des chiens écrasés qu'à de l'information, non ?
Pour nos enfants, et pour notre optimisme et notre enthousiasme, indispensables pour faire avancer/évoluer notre société... soyez sympa et épargnez nous ça. Ce n'est pas intéressant.
Et ne vous inquiétez pas, on trouvera autre chose à se raconter au café avec les collègues !!!

Nous vous remercions de votre message. Il a été lu par le médiateur et transmis au service concerné par vos questions ou vos réactions. Même sans réponse personnelle de notre part, de nombreuses contributions sont relayées sur les antennes de France Inter, franceinfo et France Culture dans les Rendez-vous du médiateur ou dans Les infos du médiateur, lettre hebdomadaire destinée à tous les responsables de Radio France. Elles inspirent également des articles explicatifs à retrouver sur notre site mediateur.radiofrance.fr.

Partager sur...