Intervention de Gilles Kepel ce matin 15 juillet 2016 après les attentats de Nice

Bertrand Granado 15/07/2016 9:28 France Inter

Bonjour Monsieur,

ce matin après les attentats de Nice, France Inter a choisi comme expert du monde musulman Gilles Kepel. Si je peux comprendre l'importance d'avoir un éclairage lors de ces tragiques événement, le ressassement en boucle de Mr Kepel sur l'incapacité des politiques devant ces événements et ses accusations d'incompétences m'ont choqué. Choqué car a aucun moment il n'a réellement expliqué ce qu'il fallait faire et c'est contenté de dire qu'il avait écrit un rapport dont le gouvernement ne voulait pas, mais sans donner les raisons de ce refus. D'ailleurs dans l'édition spéciale entre 9h00 et 10h00, un des auditeurs qui a appelé n'a tellement pas compris qu'il a pensé qu'il s'agissait du rapport parlementaire qui lui vient d'être remis et est en cours d'analyse. Cet auditeur était en colère contre le gouvernement sans raison, si ce n'est que le journaliste de France Inter qui a interviewé Mr Kepel l'a laissé parler pour ne rien dire et entretenir la confusion.
Je pense que ce n'était pas le moment pour ces accusations non étayées et que France Inter a en laissant Mr Kepel parler en boucle participé à un sentiment nauséabond de rejet de la classe politique là où nous attendons en ce jour de deuil de la compassion et de l'empathie pour les victimes.