Interview de philippe Devilliers

Rosa Lounis 18/10/2015 10:55 France Info

J'ai été offusquée des
propos de P.Devilliers vis à vis des musulmans. Je ne crois pas que de tel
propos puisse être diffusé de cette manière à la radio. Je n'accepte pas la considération
de l'islam comme incompatible avec la république ou encore la démocratie. Il a
besoin de remballer sa science et de laisser nos enfants au cœur de leurs
préoccupations majeures, à savoir, réussir leurs études et leurs formations
pour mieux jouer leur rôle de citoyen français concerné par leur pays. On
essaye de faire croire à nos enfants "en espérant qu'un jour se sera le
cas" que nous sommes tous égaux en droits et devoirs mais, si vous avez en
face un politicien expérimenté du genre de P.D, on ira droit dans le mur et on
en voudra à ses jeunes exclus quand ils se réfugient dans des extrémismes, qui
ne manquent pas de s'appuyer de ces faits pour les endoctriner. J'ajoute qu'un
un moment, il dit France chrétienne puis rectifie judéo-chrétienne" mais
je n'ai pas compris s'il a fait la rectification car il a fait la même étude
sur la torah. Dans ce cas, il devrait nous faire part de son expertise en
matière de religions incompatibles avec la république. Où est-ce plus facile
d'attaquer les moins influents pour continuer à exister ?

Je ne comprends pas du tout votre réaction. Cette question est une excellente question qui va permettre à l’invité de réagir. L’intervieweur, en l’occurrence Olivier de Lagarde, n’est pas là pour aller dans le sens de l’invité, mais pour lui tirer de "vraies" réponses, en évitant la langue de bois.

Partager sur...