Interview des personnes touchées par les attentats de Nice

CAROLA GUYOT PHUNG 19/07/2016 8:29 France Inter

Bonjour,
J'entends à l'instant une interview de proches ayant perdu un membre de leur famille (un fils je crois, j'écoutais alors distraitement). Le journaliste a recueilli comme un charognard la tristesse d'un homme qui constate la perte d'un être cher.
1- on attend autre chose de FranceInter que de s'aligner sur "l'émotion BFM". Quelle satisfaction en tire le journaliste ? la chaine ? l'auditeur ? Pourquoi ne pas nous décrire plutôt les cadavres découpés par les roues ? Là, on serait dans du factuel. Ou bien l'objectif de la rédaction est-il autre ?
2- Quelqu'un à la rédaction ou à la direction de Radiofrance peut-il brancher son cerveau ? Diffuser de l'émotion - et celle-ci en particulier avec celle de la peur - est la meilleure façon de participer activement à la viralité de cette propagande. On ne demande pas seulement de la déontologie; on demande de l'intelligence.
3- et comme cela ne suffisait pas, la suite était les résultats sportifs.... finalement, tout est relatif.
A votre avis, que peut-on en penser ?
Bonne journée à ceux qui restent assez en vie pour venir se repaître de l'humanité sans la faire avancer.

Le médiateur répond à vos questions et réactions dans cet article: http://mediateur.radiofrance.fr/infos/parler-de-lattentat-de-nice/

Partager sur...