Je n’en voudrai jamais à un pauvre gosse palestinien qui souffre depuis qu’il est né de se faire péter la gueule et de me faire péter avec

DIANE DORPHIN 25/11/2015 8:31 France Info

Madame, Monsieur,

Peut on donner une justification au terrorisme? Cela ne s'appelle t'il pas tout simplement : de l'apologie?

Tel Aviv, ville de lumière et de démocratie, station balnéeaire jeune et festive est elle une zone de guerre?

L'inculture et la mésinformation n'est en aucun cas excusable de la part d'un média qui porte le nom de notre pays La France (radio France)

Votre choix est fait et bien le mien aussi

Bien à vous

Diane DORPHIN

PS: un membre de ma famille est décédé au Bataclan, son enterrement à eu lieu lundi, elle vait 21 ans et s'appelait Suzon

Voici la note rédigée par la Médiateur des antennes de Radio France et publiée sur le site de France Info (en rappelant qu’il ne s’agit nullement d’une justification du terrorisme): " Les propos – émouvants – tenus par Louis, rescapé du
carnage perpétré par des terroristes vendredi 13 novembre au Bataclan, ont
marqué de nombreux auditeurs et internautes. Certains d’entre eux ont été choqués
(et nous l’ont écrit) par une de ses phrases sortie du contexte global de
l’interview. Et nous pouvons le comprendre : prise isolément, cette phrase
est choquante et peut sembler justifier le terrorisme. Certains imaginent même
qu’elle vise une communauté religieuse particulière. Or, Louis ne fait qu’une
comparaison « d’actualité » entre des terroristes qui étaient ses « voisins »,
qui n’étaient pas malheureux en France et dont rien ne justifie les actes
abominables de vendredi, et des habitants dans une zone de conflit. N’oublions
pas que Louis, comme toutes les victimes de vendredi dernier, a vécu un
cauchemar et qu’il essaie de comprendre, de mettre des mots sur l’horreur qu’il
a vécue. En écoutant l’ensemble de son témoignage, on comprend bien qu’il ne
veut nullement attiser des haines, bien au contraire.

Pour que chacun puisse se faire sa propre opinion –
objectivement et sans parti pris -, nous avons décidé de laisser intégralement
son témoignage sur le site de France Info".

Partager sur...