jeudi 11 février: interview d’un médecin ou collusion ?

Hubert Court 17/02/2016 11:20 France Info

Bonjour,

Jeudi 11 février, se tenait une grande conférence de santé. Ce matin-là, Fabienne Saintès reçoit un représentant d'un syndicat de médecin. Ô surprise, au lieu d'une ''interview'' (interrogations critiques, voire déstabilisation comme savent le faire les journalistes), la Journaliste épouse le discours du lobby médical... Mon fils me dit: ''son copain est médecin !"... C'était vraiment étonnant.

L'information oublie souvent de nous dire que la médecine est une profession libérale mais qui fonctionne sur de l'argent public. Les médecins ont tout du fonctionnaire (pas de chômage, pérennité de l'emploi sauf fautes gravissimes) avec les avantages de ne pas être limités par les grilles de la fonction publique. Nous payons mensuellement de fortes sommes pour l'Assurance Maladie, plus une mutuelle (de plus en plus chère) et enfin à chaque fois que nous avons besoin d'un spécialiste, il faut y mettre de sa poche...  Mme Touraine a énormément de mérite, à tenter de tenir tête à ce lobby (comme à ttes les professions libérales qui voient d'un bon oeil que les rémunérations des fonctionnaires soient gelées du fait de la crise qui secoue le pays, mais pas les leurs, toujours en augmentation à défaut d'être gelées...)

Mme Saintès est par ailleurs une bonne journaliste mais, là, elle n'a pas tenu sa place.

Une critique adjacente: les jeunes journalistes (ils changent tout le temps, l'auditeur ne sait pas pourquoi) jouent sur un côté ''sympa'' - climat détendu. Le revers, c'est aussi de ne pas garder assez de distance avec les infos, les prises de position, ses tropismes et ses goûts. Le cas Bowie en a été un bon exemple. Combien ont dit qu'il avait bercé leur enfance, que c'était de leur génération, d'où une abondance et une surenchère de phrases sur Bowie (musicien caméléon, qui ne restera peut-être pas dans le futur - rien à voir avec Stones, Beatles, Doors, Hendricks, etc)

Cordialement

Hubert Court  (auditeur depuis près de 20 ans, je fais de plus en plus d'infidélités à France-Info car je ne siupporte pas le foot (envahissant du fait des matchs avancés, reculés, etc) ni la jouissance des journalistes dès qu'il y a un Evènement (accident grave, attentat). Quand la Journaliste dévide des flots sans fin (la ceinture d'explosifs était-elle en plastique ou vraie, pourriez-vous nous dire ce qu'il en est, monsieur Michu ?) tout en affirmant qu'elle reste bouche bée face à un tel évènement, alors je passe sur France Culture, tellement plus pondérée et riche.

Nous vous remercions de votre message. Il a été lu par le médiateur et transmis au service concerné par vos questions ou vos réactions. Même sans réponse personnelle de notre part, de nombreuses contributions sont relayées sur les antennes de France Inter, France Info et France Culture dans les Rendez-vous du médiateur ou dans Les infos du médiateur, lettre hebdomadaire destinée à tous les responsables de Radio France. Elles inspirent également des articles explicatifs à retrouver sur notre site mediateur.radiofrance.fr.

Partager sur...