J’exècre la publicité

Adrien Hallinger 03/05/2016 9:29 France Culture

Bonjour Monsieur,

tiens, ça tombe bien, vous avez une rubrique spéciale dans ce cahier de remarque pour le grief que je compte exprimer aujourd'hui. J'espère que vous me lirez et que ce message n'est pas voué aux oubliettes...
Je me suis rendu compte tout à l'heure que France culture avait changé: une répétition qui a pris soudain sens à mes oreilles : vous m'infligiez de la publicité. C'était après l'émission de Stéphane Deligeorges. Une publicité suave pour un spectacle et encore une autre, que j'avais déjà entendu sur l'emission Ping pong. Tout s'est éclairé et j'ai éteins mon poste.
J'écoute France Culture depuis 11 ans (j'ai 35 ans). J'écoute cette radio exclusivement. Avant, j'écoutais FIP pour son absence de pub. Et puis je suis devenu enseignant, alors je me suis mis à écouter France-cu pour la qualité de ses programmes et l'absence de pub.
J'écoute France Culture dans ma voiture, chez moi, parfois distraitement, et j'écoute en rediffusion pour prendre des notes. Pardon de le dire, mais je suis un auditeur intelligent : je n'ai pas besoin de votre insistante invitation pour écouter Ping Pong (et la voix délicieuse de Martin K.) ou la Dispute, qui ne m'intéresse guère. Or votre injonction publicitaire est déplacée. Je vous prive d'un langage fleuri...
Si France Culture devient France Inter, ça ne m'intéresse pas.
Voilà, j'espère que le message est clair.

Je voudrais rester cordial,

Adrien Hallinger

Moralité : on peut être lucide après une journée de travail harassante.

Il ne s’agit pas de publicité, mais d’annonces de spectacles qui pourraient intéresser des auditeurs. France Culture ne diffuse pas de publicité.

Partager sur...