Le journal de Mr Antoine MERCIER n’est pas « Radio Hollande’

François RIBES 28/10/2016 8:54 France Culture

Bonjour Monsieur le Médiateur,
Je crois que Mr Jean Lassale n'est pas un auditeur assidu de France Culture et notamment des journaux d'information de cette radio. Je suis en total désaccord avec sa remarque lors du journal de 12h30 présenté ce jeudi 27 octobre par Mr Antoine Mercier : Mr Lassale a parlé de "Radio Hollande" à propos du journal d'information de France Culture.
Si je suis un auditeur fidèle de France Culture et de ses journaux d'information, c'est justement parce que je pense que ce n'est ni "Radio Hollande" ni "Radio Sarkozy" "ni Radio Mélenchon" ni "Radio Juppé" ni "Radio Le Pen" ni "Radio Bayrou" ni "Radio Ecologie" ni "Radio Macron" ni "Radio PC"...
C'est cette indépendance vis à vis de "toute chapelle politique", cette absence de connivence par rapport au monde politique (majorité ou opposition) et cette volonté de ne pas tomber dans la "politique-spectacle-dérision" que j'aime retrouver lors de l'écoute des journaux de France Culture.
Enfin concernant Mr Antoine Mercier, pouvez vous lui transmettre de la part d'un auditeur de France Culture mes remerciements pour la qualité de ses journaux et de ses interviews d'hommes et femmes politiques. Et bien sûr à travers lui, félicitez et encouragez l'ensemble de la rédaction.
Sincèrement,
François RIBES

Antoine Mercier vous répond ici >>>

Cher Monsieur,

Merci beaucoup pour vos encouragements qui nous confortent dans nos exigences journalistiques.

Concernant les propos tenus par Monsieur Lasalle, je pense que vous n’avez pas bien entendu l’allusion faite à notre radio qu’il a qualifiée de Radio LONDRES et non de radio HOLLANDE !

Ce qui explique que avons reçu cette appellation avec bienveillance.

L’accent du Sud-Ouest de notre invité est sans doute pour beaucoup dans cette confusion que nous regrettons de ne pas avoir éclaircie sur le moment.

En vous remerciant une nouvelle fois pour votre écoute recevez, cher Monsieur, nos cordiales salutations.
Antoine Mercier

Partager sur...