JOURNALISTE OU PROCUREUR?…

Didier PARISOT 09/06/2016 15:48 France Info

Quelle surprise d'entendre ce matin à 06h35 sur France info que le policier entendu par l'inspection Générale de la Police suite à la blessure d'un manifestant à la tête, avait lancé une grenade de désencerclement "sans raison apparente"...
Visiblement, l'enquête est déjà faite par monsieur Nicolas Teillard et la condamnation déjà prononcée, car si le jet de la grenade a été fait "sans raison apparente", ce policier est d'avance déclaré coupable!... où est en ce cas la présomption d'innocence?..
Par ailleurs, nous n'avons pas du visionner les mêmes images, monsieur Teillard et moi, car des millions de français ont pu constater qu''une horde de "manifestants" d'une extrême violence leur jetant des projectiles encerclait les policiers lorsque ce fonctionnaire a précisément voulu rompre cet encerclement au moyen de cette grenade destinée à cet effet, grenade projetant des morceaux de caoutchouc, et qu'il a lancée au ras du sol comme le prouvent les images, et non au visage d'un manifestant!
Je suis sidéré que malgré cette preuve par l'image, monsieur Teillard considère qu'il n'y avait pas de "raison apparente" d'utiliser cette arme non létale; sans doute eut-il préféré que ces policiers soient lynchés?...
Un peu d'objectivité ne nuirait pas dans le traitement de l'information...

Je conçois tout-à-fait que l’expression « sans raison apparente » puisse être jugée comme une prise de position si le présentateur ne précise pas pourquoi il dit cela. Le présentateur du journal de 6h30 (qui n’était pas Nicolas Teillard ce jour-là) me dit avoir choisi cette expression en fonction des images qu’il avait visionnées et « sur lesquelles, me précise-t-il, il est honnêtement difficile de comprendre la raison pour laquelle le policier lance la grenade ». Cela dit, j’estime que le présentateur n’aurait pas dû utiliser cette expression. Ce qu’il reconnait dans notre dernier échange…

Partager sur...