la bande originale

corinne vangendt 27/06/2016 13:47 France Inter

Corrigez moi si je me trompe, mais l'émission s'appelle bien la bande originale et non la bande à Nagui ? Alors pourquoi sommes nous obligés de subir son omniprésence, sa prétention, son autoritarisme de chef de service, son agressivité masquée qui se déploie dans sa façon de couper la parole sans cesse au invités et qui s'exerce aussi, maintenant envers les chroniqueurs qui lui font de l'ombre. En ce moment c'est Leila K. B. qui doit se soumettre à la cuistrerie de son chef. Elle n'a plus droit à la parole. Dommage, on se prend à rêver d'une BO animée par cette jeune femme qui a toutes les qualités d'une excellente intervieweuse.
Vivement que Daniel Morin reprenne les rênes, ça nous fera des vacances.
Je dis nous car personne ne peux le supporter. Ma fille (20 ans) n'écoute plus l’émission: elle suggère qu'on supprime toute les interventions de Nagui au montage pour consentir à réécouter.
Sachez que nous, fidèles auditeurs (depuis "Le Tribunal Des Flagrants Délires") souffrons avec les chroniqueurs et les invités de maltraitance depuis que Nagui est arrivé. Continuer à l'écouter l'année prochaine confinerait au masochisme.
Très attachée à cette chaine qui fait partie de ma vie et dont les programmes sont tous de qualité, j'espère que vous tiendrez compte de cet avis tout à fait désintéressé, dépourvue de haine mais très en colère envers un ancien enfant-roi devenu adulte-tyran qui écrase tout ce qui dépasse de son esprit étroit et bien-pensant.

Nous vous remercions de votre message. Il a été lu par le médiateur et transmis au service concerné par vos questions ou vos réactions. Même sans réponse personnelle de notre part, de nombreuses contributions sont relayées sur les antennes de France Inter, France Info et France Culture dans les Rendez-vous du médiateur ou dans Les infos du médiateur, lettre hebdomadaire destinée à tous les responsables de Radio France. Elles inspirent également des articles explicatifs à retrouver sur notre site mediateur.radiofrance.fr.

Partager sur...