La confrontation dans le débat

Pierre de Bodman 21/03/2017 9:13 France Info

Madame, monsieur,
Je suis en train d'écouter le premier débat de la présidentielle sur France Info. À chaque interruption, monsieur Achilli, qui commente ce débat avec le présentateur de votre radio, explique avec gourmandise que " le débat s'anime " s'il y a eu un sujet de conflit, se réjouit d'une " confrontation ", d'un " échange vif ", etc. Il est même allé jusqu'à s'inquiéter que les candidats expliquent leurs propositions - nous risquerions de nous ennuyer - tout en reconnaissant qu'il n'était tout de même pas inutile que les candidats puissent parler de leur programme. Je trouve cela terrible : ce monsieur préfère que les candidats soient en conflit plutôt qu'ils débattent calmement et harmonieusement ? Et s'en réjouit sur une antenne du service public ? Et je sais déjà ce que nous entendrons dans vos émissions demain : exclusivement les " petites phrases " de ce débat, rien sur le fond.
Bref, un vaste sujet, mais j'attends un peu mieux du Service Public, avec majuscules.

Nous vous remercions de votre message. Il a été lu par le médiateur et transmis au service concerné par vos questions ou vos réactions. Même sans réponse personnelle de notre part, de nombreuses contributions sont relayées sur les antennes de France Inter, franceinfo et France Culture dans les Rendez-vous du médiateur ou dans Les infos du médiateur, lettre hebdomadaire destinée à tous les responsables de Radio France. Elles inspirent également des articles explicatifs à retrouver sur notre site mediateur.radiofrance.fr.

Partager sur...