La lettre de la Médiatrice

30/09/2019 9:29 France Culture

Bonjour,
A dire vrai, les thèmes proposés ne correspondent pas vraiment à ce dont j'aimerais vous faire part.. J'aimerais plutôt réagir à propos de la lettre de la médiatrice. En effet, j'ai été agréablement surprise de la trouver dans ma boîte de courriel, et vous en remercie beaucoup comme j'interprète cet envoi comme une preuve d'un lien vivant entre les équipes de Radio France et ses auditeurs. Cela ne peut que d'avoir des effets bénéfiques sur la qualité des productions radiophoniques et le plaisir d'être l'un ou l'autre, producteur ou auditeur. Pour qu'un système marche, il faut être l'un et l'autre, nous le savons par expérience mais nous l'oublions souvent. Il faut être à la fois administré et administrateur, enfant et parent, homme et femme, élève et maître, gouverné et gouvernant, patriote et universaliste, citoyen et migrant et, dans notre cas présent, émetteur radiophonique et auditeur. Cela évite des dérives, des malentendus, des blessures et favorise au contraire des échanges profitables insoupçonnés où règnent réspect et compréhension mutuels. Je vous remercie donc une nouvelle fois pour votre initiative qui, comme une bouée à qui s'accrocher, nous aidera à faire face aux multiples problèmes, les uns plus décourageants que les autres, de notre société. C'est vrai, je suis convaincue que le rôle de la radio est et continue à l'être éminemment important. Son pouvoir est immense et l'est à double tranchant. Tout comme elle a conduit en Allemagne à l'avènement de Hitler au pouvoir (tous les foyers ont reçu gratuitement un poste de radio et ont été exposés, sans y être préparés, à cette voix qui venait comme du ciel et qui diffusait la propaganda que l'on connaît), elle peut au contraire contribuer à renforcer la démocratie en offrant à ses auditeurs savoir, information, éducation sous la forme qui lui est propre. La radio, France Culture en particulier, m'a beaucoup apporté à bien des points de vue, et m'a permis de m'intégrer dans la société et la culture française. Je lui en suis profondément gré. Pour cette raison, je me manifeste parfois où pour dire merci après l'écoute d'une émission particulièrement enthousiasmante où pour émettre une critique, plutôt d'une suggestion. En tout cas, bravo pour avoir créé un poste de médiatrice ou médiateur et, une fois encore, merci pour sa lettre.
Salutations cordiales,