la peur et les médias

Marie-Line pierre 21/09/2016 13:04 France Inter

Bonjour,

Je suis une auditrice fidèle de vos émissions mais je tenais à attirer votre attention sur la responsabilité du traitement de l'actualité par vos journalistes sur notre vie au quotidien. En écoutant les informations hier à 18 h sur France inter, j'ai été choqué d'entendre des extraits des discours de propagande du Front national lors du meeting de Fréjus. Leurs discours racistes ont eu droit à être diffusés durant près 1 à 2 min (ce qui est relativement long pour un journal) lors d'une heure de grande audience (18h).
Or vous n'êtes pas sans savoir que la peur que suscite ces discours ont une tendance à la généralisation et l'exagération. Vous, les médias, vous influez au quotidien les émotions qu'éprouvent les individus. Ces émotions entrainent des déviances de la pensée par exemple l'exagération. La propagande de la peur, au quelle vous participez en diffusant des discours racistes à l'antenne, peut avoir des conséquences sur le comportement individuels et les choix politiques d'une société. Il suffit d'un peu de propagande d'un gouvernement, d'un média pour instiguer en chacun de nous l'idée que notre existence est menacée par un groupe et pour répandre le type de peur susceptible de provoquer la violence de masse.
Soyez le garant d'un message de paix et de solidarité en diffusant en parallèle un discours (par exemple) de Pierre Rabbi qui lui aussi fait des conférences auquelle assiste des milliers de personnes en France. Le changement de paradigme auquel nous assistons c'est la société civile qui l'effectue par ces actions de fourmis au quotidien et non plus les gouvernements et la politique qui ne sont plus en mesure de rendre plus belles les relations entre les être humains.
bien cordialement,

Marie-Line PIERRE

Je suis tout-à-fait d’accord avec vous concernant les discours de haine, de stigmatisation ou de racisme. Toutefois, notre mission est d’informer et non de censurer: tous les partis politiques peuvent s’exprimer, tant qu’ils respectent la loi. A chacun de se faire sa propre opinion à l’écoute des arguments avancés. Par ailleurs, nous sommes tenus à un équilibre du temps de parole, contrôlé par le CSA, et le Front National doit pouvoir disposer du temps proportionnel à sa représentativité.

Partager sur...