Langage des journalistes

Coralie Diatkine 11/05/2016 14:51 France Culture

Bonjour

J'adore France Culture. Je l'écoute tous les jours, qu'il s'agisse des informations (matins) ou d'émissions hebdomadaires ou quotidiennes, sur l'économie, l'écologie, l'art... Bref. Rien à voir avec le contenu. MAIS : le subjonctif a complètement disparu du langage des vos intervenants, mis à part pour quelques exceptions. De nombreux accords d'adjectifs au féminin également. Or, ils contribuent à donner des repères linguistiques aux auditeurs. Je comprends qu'on soit parfois incertain quant à l'accord de certains verbes, notamment au passé, mais quand même, le verbe être au subjonctif présent, ça n'est pas si difficile que ça! Et bien même ça, on ne l'entend plus. L'accord des adjectifs, c'est inexcusable. Ne me dites pas qu'ils n'ont pas le temps de se relire, et qu'ils n'avaient pas un niveau correct en français au lycée. Pas sur Culture! Qui plus est, ça n'était pas le cas il y a encore un an. Ont-ils oublié leur français en quelques mois? Les ravages de l'hyper connexion, de twitter? Les journalistes ont une énorme influence sur la population et doivent être attentifs à leur niveau de langage. Sans parler de la beauté de la langue.Je précise que je ne suis pas une vieille agrégée de lettres conservatrice (et quand bien même) j'ai 38 ans et je suis plutôt dans le domaine de la musique et de la technologie. Donc.... Payez leur un stage de remise à niveau, je ne vois que ça. C'est important.
Je n'écoute pas trop les autres chaînes, mais je crois que c'est encore pire sur Inter.
Merci pour votre attention.

Hormis quelques formes grammaticales incontournables, je vous confirme que le subjonctif est très peu employé à la radio, comme dans la plupart des conversations. Imaginez-vous un journaliste adopter un langage d’un autre temps. Et en tant qu’intervenant dans des écoles de journalisme, je demande à tous mes étudiants de privilégier le présent de l’indicatif, temps par excellence du récit. Quant aux fautes d’accord, je partage votre avis et formule régulièrement des rappels aux rédactions.

Partager sur...