Langage irrespectueux à l’égard des enseignants

Viviane Lévêque 20/06/2016 14:57 Radio France

Exaspérée par une responsable de l'éducation qui ce matin 18 Juin sur france culture qui parle de profs, j'en appelle à vous, monsieur le Médiateur. Que l'argot lycéen passe dans le langage courant m'a semblé révélateur de la relation regrettable que l'on installe entre enseignant et enseigné ( l'enseigné par ailleurs n'étant pas désigné comme le "potache" ou autre). Voyons les autres professions. Que je sache les médecins ne sont pas désignés dans les médias comme toubibs...ou le proviseur comme le "dirlo".
Dans l'espoir que vous veillerez désormais à plus de correction dans le langage utilisé sur les ondes, je vous prie de recevoir, monsieur le Médiateur à l'expression de mes salutations respectueuses.
Madame Viviane Lévêque

Sur le principe, évidemment, il est certainement mieux de dire « professeur », mais je peux vraiment vous affirmer qu’il ne s’agit nullement de manque de respect, lorsque l’on parle de « prof » à l’antenne. Il s’agit plus de langage parlé et d’un côté plus convivial et moins suranné. D’ailleurs, bon nombre de vos collègues, que je rencontre régulièrement, lorsqu’ils se présentent, se disent « prof d’anglais » ou « prof de math ». Ce n’est qu’une simple abréviation entrée dans les usages. Nullement de l’argot… Mais vous avez le droit de ne pas partager cette approche conviviale…

Partager sur...