Langue française : les liaisons

Jean Pierre CAMATTE 22/03/2016 12:25 France Info

Monsieur le Médiateur,

Je suis de plus en plus désolé par le non emploi des liaisons à la radio et à la télévision, en particulier à France Info que j'écoute longuement chaque jour. Notre langue avait une musique (très rare dans le monde, si ce n'est unique) qui disparaît. Le français n'est pas une langue scandée, mais au contraire "huilée" ("La servante tau grand coeur dont vous zétiez jalouse et qui dort son sommeil sous zune nhumble pelouse,..."). Je ne pense malheureusement pas que vos journalistes pourront modifier leurs habitudes en la matière. J'espère simplement que les générations futures seront mieux formées par l'Education Nationale (nous pouvons toujours rêver !).

Je demande même à vos journalistes actuels de surtout éviter de faire des liaisons, car, hélas, les rares qu'ils osent prononcer dérapent trop souvent. Un exemple : la généralisation des "transports ren commun"; faut-il rappeler qu'après le dernier r, il y a un t et puis un s !

Ne parlons pas du s ou de l'absence de s à la fin de "cent" ou "vingt", mieux vaut effectivement éviter de lier ces mots, cela permet de masquer l'ignorance.

Franchouillardement vôtre

JP CAMATTE