Le Front national, encore

Jean-Marie Pellerin 17/06/2016 7:25 France Culture

Bonjour,
J'ai écouté le samedi 11 juin 2016 "L'atelier du pouvoir", de Thomas Wieder et Vincent Martini, et le F.N. a dû se frotter les mains : j'ai rarement entendu entretiens plus aimables avec J.M.Le Pen et le Front national. A la fois des banalités sur l'actualité d'une part, et des points d'éruditions sur l'histoire depuis 1945, faisant passer J.M.Le Pen pour un grand historien (on peut relever entre autres J.M.Le Pen parlant de son métier de disquaire-libraire, aucun des journalistes ne précise qu'il vend des disques de chants hitlériens, par exemple). On ne saurait faire mieux pour banaliser ce parti raciste et faciste. D'où mon étonnement quand j'ai entendu, juste après l'intervention du médiateur et de Sandrine Treiner (ce jeudi 16 juin 2016 à 13h30 dans "Les pieds sur Terre"), le témoignage édifiant d'un bref sympathisant et adhérent (1 an à 18 mois) du Front national. Ce témoignage devrait être écouté partout en France, transcrit sur papier, diffusé par tous les moyens possibles et imaginables.
Mais alors, France Culture, c'est quoi ? Une ""radio qui simplement tend le micro ici, puis là, puis ailleurs, et que les auditeurs se débrouillent avec tout le fatras ?"" Je suis bien peiné et bien triste que ce soit ça, et seulement ça, France Culture. En parenthèse, dites à Sandrine Treiner (qui parlait du foot Euro, en ce moment), disant "".... Je botte en touche, c'est le cas de le dire..."" !! Eh non, c'est au rugby qu'on botte en touche, pas au football où on fait tout pour éviter la touche. C'est aussi ça, la culture. Cordialement, Jean-Marie Pellerin.