Le parti pris des journalistes

Louis HERRY 26/03/2016 11:59 France Info

Il y eu cette semaine un acte inadmissible d'un policier qui a frappé un lycéen devant le lycée Bergson à Paris 75019. Cet acte est rappelé à chaque journal ou rappel des infos sur France Info comme sur France 2 et France 3, et l'interview du lycéen passe en boucle.

Par contre à aucun moment les journalistes n'évoquent les policiers blessés par les lycéens lors de ces "manifestations" , ni les dommages causés par ces mêmes lycéens aux biens publics ou aux magasins vandalisés. Cela n'intéresse pas les journalistes ? Cela n'est-il pas important ? Non dans doute considèrent-ils ces actes commes mineurs et sans gravité ! Où s'arrête la démagogie ? C'est cela que ces journalistes osent appeler le "service public" ?

 

Je comprends tout-à-fait votre réaction. Même si le geste du policier est inadmissible, il ne faut pas oublier que lui et ses collègues ont été une cible permanente des manifestants (jets d’oeufs et de divers projectiles). La violence de ces affrontements a été décrite sur France Info aux moments des faits. Et il a bien été dit que des policiers ont été blessés. En revanche, il a ensuite été évoqué l’affaire de ce jeune lycéen brutalisé. L’actualité avance…

Partager sur...