L’élection du maire à Londres

Geneviève Martin 11/05/2016 14:00 France Inter

Monsieur,
J'ai l'habitude d'écouter France Culture mais ce samedi midi, j'étais branchée sur France Inter à l'heure des informations.
J'ai été choquée par le fait que le journaliste ait ramené l'élection du nouveau maire de Londres au fait qu'il soit musulman, et d'insister sur le retard potentiel de nos communes françaises.
Je tiens à rappeler à ce monsieur que la laïcité est inscrite dans notre convention. Peut-être que les maires actuels de Paris, Lyon ou autre sont musulmans ou bouddhistes ou juifs ou chrétiens ou que sais-je, nous n'avons pas à le savoir, c'est du domaine du privé. Nous n'avons donc pas à nous arrêter sur la religion du nouveau maire de Londres. L'indiquer, à la limite, indiquer qu'il est d'origine indienne, pourquoi pas, mais ne pas insister dessus et ne pas regretter que les maires de nos villes ne soient pas musulmans car nous ne savons rien des croyances de nos édiles françaises.
Ce journaliste m'a d'autant plus choquée qu'il réduit l'élection de ce nouveau maire à sa seule religion et par là, qu'il peut laisser croire que l'électeur Londonien ne vote que sur des bases futiles.
A mon avis, si Monsieur Khan a été élu, c'est parce qu'on le juge capable de gérer une des plus importantes villes du monde. Sa religion, on s'en fiche. Moi du moins, je m'en fiche. Là sur quoi on aurait pu insister, c'est son origine modeste.

Sincèrement

Geneviève Martin

Je partage votre avis sur la comparaison entre Londres et les communes françaises, sans intérêt et sur quel fondement? En revanche, sans forcément le claironner en permanence, le fait que Sadiq Khan soit le premier maire de confession musulmane d’une capitale occidentale est une information importante. Tout comme si un Chrétien devenait maire de la capitale d’un pays « musulman »… Toute nouveauté est une information: Obama a été salué comme le premier président noir des Etats-Unis ou Merkel la première chancelière allemande.

Partager sur...