L’emploi du mot ‘groggy’

Stephen Reilly 27/07/2016 9:06 France Inter

Bonjour,
Au lendemain des attentats de Nice j'ai entendu à plusieurs reprises l'emploi du mot anglais 'groggy'. Alors je ne sais pas si les journalistes l'ont dit parce que c'est un peu à la mode, parce qu'ils/elles ne trouvaient pas de mots en français et se sont rabattus sur des mots en anglais, ou parce qu'ils/elles le croyaient le plus apte à décrire 'le réveil des Niçois après les attentats'. En tous pour l'anglophone que je suis (d'ou les fautes en français!), l'emploi de ce mot me laisse perplexe, et je ne dois pas être le seul anglophone qui ressent cela.
Si vous regardez dans un dictionnaire anglophone (genre: http://www.oxforddictionaries.com/definition/english/groggy), vous verrez que le mot sert à décrire l'état de quelqu'un après son sommeil, un état d'intoxication et bien un coup et je vous invite à lire attentivement les exemples de phrases contenant le mot, du type 'I was groggy with sleep'. En aucun cas peut-il décrire l'état des citadins qui ont témoigné d'un massacre. Et la définition reste le même dans d'autres dictionnaires: chez Cambridge on se sent groggy après une maladie ou de la fatigue (voir http://dictionary.cambridge.org/dictionary/english/groggy). De toutes manières, le mot n'est nullement approprié pour décrire l'état des niçois après le massacre et je demande aux journalistes d'arrêter de l'employer. Veuillez leur demander de consulter les dictionnaires cités ci-dessus avant d'employer des mots en anglais pour mieux saisir leur sens.
Bien à vous,
Stephen Reilly