Les chemins de la connaissance

luc Chelly 26/02/2016 9:51 France Culture

Bonjour,

Ayant suivi le 25 février, l'émission les Chemins de la connaissance, je suis étonné du ton de la chronique dédiée à l'ouvrage de Geniève Fraisse "La sexuation du monde".

Elle était rapide, exercice obligé de par sa durée, mais rapide ici veut dire trop éloignée et indifférente au regard des enjeux travaillés par cet ouvrage. La chronique, en effet, fait l'impasse sur deux objets de recherche de Geneviève Fraisse dont je suis le travail depuis plusieurs années, y compris par la revue "Les Révoltes logiques" : la démarche philosophique et l'épistémologie politique. Objets que ne cesse d'interroger, d'approfondir, de pousser toujours plus loin la philosophe-historienne Geneviève Fraisse. Disciplines à peine évoquées durant la chronique.

En particulier, la question de l'égalité des sexes a été totalement ignorée dans cette chronique qui me donne l'impression de ne pas s'être intéressée à l'ouvrage et surtout à l'ensemble des recherches et travaux alors que la question du féminisme et de son rapport à l'égalité est plus que d'actualité et demande une réflexion plus soutenue afin de ne pas ressembler à "une brêve de comptoir" Soit, les Chemins de la connaissance se consacrent à la philosophie, soit, cela pourrait être pour cette chronique, un simple exercice de marketing. Ce que je n'attends pas ni de l'émission, ni de France Culture.

Bien cordialement,

Luc Chelly