Les Matins de France Culture

Nathalie Pavec 24/09/2015 11:50 France Culture

Cher médiateur,

J'ai entendu ce midi votre intervention sur les courriers reçus au sujet de la nouvelle formule des Matins et j'ai été assez déçue par la manière dont les remarques critiques des auditeurs n'ont pas été prises en compte, voire même ont été tournées en dérision.

J'ai 46 ans, je ne suis donc pas un vieux barbon nostalgique attaché au France Culture d'il y a 20 ans... J'aimais, moi aussi, la tonalité des Matins menés par Marc Voincher et je suis, moi aussi, heurtée par l'arrivée de Guillaume Erner, par son ton satisfait et faussement guilleret, par sa manière de se mêler de tout et n'importe quoi, par sa façon de rabattre la complexité de certains sujets sur des problématiques à la mode, par l'intonation même de ses phrases et sa façon totalement artificielle de marteler les syllabes, comme les pires animateurs de radio pour "djeunz".

Je sais que tout changement demande un peu de temps à être accepté, voire apprécié, et que l'auditeur est appelé à s'adapter aux changements de grilles et à la dispartion de voix familières. Toutefois, il serait bon que cette capacité d'adaptation soit partagée aussi par les présentateurs qui arrivent sur une chaîne, dans une émission qui a de nombreux fidèles. Or, le Guillaume Erner que j'entends dans la matinale est exactement le même Guillaume Erner qui m'avait fait fuir la tranche 10-11 sur France Inter quand il s'y est installé pour son "Service Public". Même arrogance déguisée en fausse légèreté, même façon superficielle de balayer les sujets, même intérêt pour une sociologie de comptoir, mêmes intonations "djeun" déjà insupportables en milieu de matinée et plus déplacées encore de bon matin.

J'aimerais ne pas avoir à fuir les Matins de France Culture, qui sont pour moi un rendez-vous quotidien depuis des années. Tout dépendra de mes capacités d'adaptation... Mais j'apprécierais que celles de M. Erner soient également un peu sollicitées dans les semaines à venir et qu'il prenne en compte le sentiment exprimé par certains auditeurs de son émission.

Bien cordialement,