les micros-trottoirs

LOIC PENOT 09/12/2016 17:16 France Inter

Il semble que depuis quelques temps, le miro-trottoir fasse partie de vos standard d'investigation.
Par pitié, faites appel à votre fibre journalistique, et cessez immédiatement cet absurdité.
Je n'arrive plus à écouter un de vos flash d'information sans éteindre précipitamment la radio à cause de tel ou telle en train de commenter au micro d'un journaliste un fait marquant d'actualité.
En quoi une automobiliste mise à pied à cause de la polution de l'air, peut elle nous éclairer sur les enjeux de la polution, sur les choix stratégiques des gouvernements français successifs qui nous ont menés à nous empoisonner nous-mêmes?
Les journalistes n'ont-ils pas la mission de réfléchir et faire réfléchir ?
Faut-il qu'ils rapportent la médiocrité humaine?
Dommage dommage...
Quel gâchis!
Loïc Pénot

Les journalistes ont bien pour mission, entre autres, de faire réfléchir, mais aussi en donnant la parole à des personnes concernées par l’actualité. Nous ne sommes pas là pour ne donner la parole qu’à des experts, des hommes politiques ou des personnalités. Nous sommes là pour faire entendre également la « vraie vie ». Tout comme vous, je trouve que les micro-trottoirs peuvent être sans intérêt s’il s’agit d’interroger n’importe qui sur un sujet qui ne le concerne pas directement. En revanche, interroger des automobilistes, des cyclistes ou des usagers des transports en commun le jour d’un pic de pollution et d’une circulation alternée peut avoir du sens grâce à des témoignages.

Partager sur...