L’Esprit public: le procès

Lucas BEAURENAUT 17/11/2017 16:21 France Culture

Bonjour,

Je suis auditeur des deux émissions presque homonymes "L’Esprit public" sur France Culture et "Le Nouvel Esprit public" sur la toile.
Elles ont différentes et la diffusion en direct de l’une n’est pas recouverte par l’autre (pas de direct pour le Nouvel EP, sauf à assister aux enregistrements en public).
Des auditeurs sont contents de L’Esprit public d’Emilie Aubry, d’autres sont heureux de retrouver celui de Philippe Meyer.
Dans certains (nombreux ?) cas, ce sont peut-être les mêmes.
Bref, chaque émission prend son rythme et vit sa vie sans marcher sur les pieds de l’autre.
Alors pourquoi Radio France fait-elle appel quant à l'utilisation du nom "Esprit Public"?
Il y a sans doute une justification légale, mais sur le fond, c’est ridicule.
Qu’a Radio France à gagner de ce procès ?
Et qu’ont les auditeurs de Radio France à gagner?
Avez-vous une réponse à ces deux questions ?

En attendant, en tant que contribuable et contributeur je me sens doublement floué.

Cordialement,
Lucas Beaurenaut

Pour vous répondre en toute transparence, je vous dirai simplement que le titre de l’émission appartient à Radio France. Il est déposé; donc, il est impossible de l’utiliser hors de nos antennes. Il est inadmissible qu’un ancien salarié se croit propriétaire du nom de son émission et joue sur une ambiguïté. N’importe quelle société agirait de la même manière. Enfin, rappelons qu’un animateur, un producteur ou un journaliste n’est nullement propriétaire du temps d’antenne qu’il anime. Et qu’il ne peut pas non plus dire et faire ce que bon lui semble dans son émission.

Partager sur...